contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



DIX ANS DE TRAVAUX FORCES POUR DEUX NIGERIANS : ils avaient avalé chacun 67 boulettes de cocaïne





DIX ANS DE TRAVAUX FORCES POUR DEUX NIGERIANS : ils avaient avalé chacun 67 boulettes de cocaïne
Piccmi.com - La main de la justice a été très lourde sur Chiediebere Anazode IK et Chukwuemeka Célestine Onwurah.

Hier, ils ont été tous les deux condamnés à dix ans de travaux forcés. Ces deux amis ont vu leur vie basculer un 6 mars 2008. Alors qu’ils venaient de débarquer tranquillement à Dakar d’un avion en provenance du Mali, ils ont subi un contrôle par ciblage de passagers d’un vol de la Compagnie aérienne du Mali en provenance de Conakry.

Les éléments de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocritis) les ont interpellés à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor.

Les deux amis ont attiré l’attention des contrôleurs. Soumis à un test d’urine qui s’est révélé positif à la cocaïne, ils ont reconnu avoir avalé des boulettes de drogue qui devaient être remises, une fois à Dakar, à un contact dont ils ignoraient l’identité.

Internés à l’Hôpital Principal, le médecin urgentiste a confirmé leurs déclarations, puisque le certificat médical décrivait une présence de deux corps étrangers dans le tube digestif et concluait à une suspicion d’ingestion de la drogue.

Ils ont finalement expulsé chacun 67 boulettes de cocaïne à des moments différents. Ce qui fait 134 boulettes d’un poids de 2,4 kilogrammes.
Sur les motivations de cet acte criminel, ils confient qu’ils ont reçu 200 mille francs Cfa chacun pour avaler 67 boulettes de cocaïne et les transporter au Sénégal.

PiccMi.Com

Mardi 24 Janvier 2012 - 10:15



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Août 2018 - 12:38 De la cocaïne retrouvée dans des ananas


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.