contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



DOSSIER KARIM WADE: Nouvelles Révélations sur un autre compte de 112 milliards FCfa à Singapour





DOSSIER KARIM WADE: Nouvelles Révélations sur un autre compte de 112 milliards FCfa à Singapour
PICCMI.COM - Une Commission rogatoire envoyée par les juges de la Commission d'instruction de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Ci-Crei) à Singapour devrait permettre de trancher la polémique qui enfle entre les avocats de Karim Wade et l'expert Pape Alboury Ndao relatif à quelques 157 milliards de FCfa, au 45 milliards déjà évoqués. 112 autres sont venus se greffer sur le dos du fils de l'ancien Président de la République.

Selon Libération, une Commission rogatoire initiée par la Commission d'instruction de la cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei-Ci) devrait trancher le débat dans les prochains jours ou semaine. En effet, dans la plus grande discrétion, Cheikh Tidiane Bèye et Cie ont sollicité une Commission rogatoire à Singapour pour élucider cette affaire dite des 45 milliards FCfa de Singapour. Deux perspectives se dessinent: soit la Commission rogatoire conclut au bien fondé des accusation du "Rapport Ndao", soit elle les juge infondées.


Dans le premier cas, il est fort probable qu'on serve une troisième mise en demeure à Karim Wade. Mais, si tout le rapport se révélait être du toc, l'expert serait mal barré compte tenu du préjudice qu'il aurait fait subir à Karim Wade. Car, en vérité, les 45 milliards de FCfa que l'expert a fait "porter" à Karim Wade,nés des activités de Afrique Handling Services Guinée Bissau, et logés dans un compte bancaire à Lcbc Singapour, ne sont que la face visible du rapport.

L'expert a fait état d'un autre compte bancaire crédité de 170 812 439 euros, soit 112 milliards de FCfa, et qui serait piloté à partir du compte de Singapour. Au total quelques 157 milliards de FCfa sont en jeu.

Outré par les accusations du "rapport Ndao", les avocats de Karim Wade avaient saisi la Banque mondiale pour le rapatriement des fonds mis en cause , si jamais il était établi que le fils de l'ancien Président de la République en serait le propriétaire.


Mardi 6 Mai 2014 - 12:23



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.