contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Daouda Faye « Vava » : "La prochaine coupe d’Afrique ne devra pas nous échapper"



L’ancien ministre des Sports Daouda Faye "Vava" a dressé le bilan de la participation des Lions à la coupe du monde 2018 en Russie. Sa conviction est que le Sénégal a manqué de chance mais, prédit-il "la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ne devra pas échapper à notre pays".



"C’est quand même un bilan dont il faut se féliciter parce que l’équipe nationale de football n’a pas failli à sa mission. Une victoire, un match nul et une défaite, c’est la loi du sport. On devrait tout simplement dire que nos Lions ont manqué de chance", a-t-il souligné sur les ondes de la RFM.
Aussi, ajoute-t-il, "sur le plan tactique, le bilan est normal mais il n’est pas positif sinon le Sénégal serait au deuxième tour. Je n’ai pas détecté une faille dans le coaching d’Aliou Cissé sauf qu’il a opté pour l’engagement qui nous a coûté une élimination. Le Sénégal a deux cartons de plus que le Japon. Globalement, Aliou Cissé a plus que la moyenne". Toutefois, s’empresse-t-il d’ajouter, "il fallait revoir l’utilisation de Sadio Mané qui présentait des signes de fatigue. "Déjà, rappelle-il, avant le début de la compétition, un technicien français annonçait que Sadio Mané présentait des signes de fatigue"
Toutefois et à l’en croire, le Sénégal a une bonne équipe constituée des jeunes talentueux qui jouent dans de grands championnats du monde. C’est pourquoi, dit-il, «la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ne devra pas échapper au Sénégal".
Par ailleurs, Daouda Faye "Vava" impute l’élimination des équipes africaines dès le premier tour au manque de moyens et de formation des entraîneurs et des joueurs qui passent beaucoup de temps en club qu’en équipe nationale.

PiccMi.Com

Dimanche 1 Juillet 2018 - 21:45



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.