contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Déclaration : cinquante-cinq ans d’indépendance, et toujours dans la dépendance.



LE Sénégal vient ce 04 Avril 2015 de fêter les cinquante cinquième anniversaires de son accession à la souveraineté internationale. Une prise d’armes au demeurant impeccable, a été organisé pour magnifier l’évènement, impeccable comme savent l’être les forces de défense et de sécurité, quand elles le veulent bien dans le cadre de l’exécution de leur missions.



Déclaration : cinquante-cinq  ans d’indépendance, et toujours dans la dépendance.
Rien que cette prise d’armes par son organisation, sa bonne tenue, dans l’ordre et la discipline, le dévouement de chacun vers un but commun pour une efficacité et une efficience, démontre que si on veut, ce pays peut devenir un pays propre, organisé, avec des citoyens disciplinés pour aller vers l’émergence. Esprit civique, garant de l’ordre, de la discipline et de la sécurité, condition sine qua none vers le développement de notre pays. Il s’agit maintenant qu’a tous les niveaux de la vie, et dans tous les secteurs d’activités, que l’application stricte de ces pratiques vertueuses et en somme obligatoires, soient de mise.
Pour ce, au-delà du paraitre, des parures des beaux uniformes et attitudes adoptés pour les besoins du 04 AVRIL, il est capital qu’une volonté politique forte soit non seulement très clairement exprimée, mais qu’elle soit en permanence appliquée et même imposée. Mais il est nécessaire d’en finir avec les rackets des forces de sécurité sur la voie publique AU QUOTIDIEN, les malversations, détournements, injustices, et dysfonctionnements, constatés dans les différents corps des forces de défense et de sécurité, que nous dénoncerons à chaque fois que de besoin, comme le fait de construire des mosquées dans certains commissariats de police de la république pour que cette contribution des forces de défense et de sécurité a la redynamisation de l’esprit civique soit d’une pleine efficacité .
Il est heureux de constater du Président de la Republique, une volonté de doter les forces de défense et de sécurité de moyens permettant un équipement un entrainement et un fonctionnement adéquat. Sans oublier le maintien à un niveau toujours élevé le moral des troupes.
Nous tenons à rappeler en termes de propositions et de piste de réflexion, qu’une augmentation de 100 000 f CFA pour chaque élément des militaires et paramilitaires du SENEGAL ne couterait a l’état que 36 milliards par an. Dans cet effort il ne faudrait pas oublier les retraités des forces de sécurité et de défense qui souffre nt dans la dignité de la faiblesse de leurs pensions. Un budget avoisinant les 3000 milliards peut largement couvrir si la volonté y est, pour arriver à ce résultat progressivement. Et un travail d’augmentation du budget des forces de défense et de sécurité pour une meilleure prise en charge et davantage d’efficacité devrait dans les prochaines années atteindre les 300 milliards.
A ceux qui osent encore penser que les dépenses de sécurité sont un luxe, nous pensons que 53 ans d’indépendance dans la dépendance et l’exemple du MALI, et des pays de sous-région devaient leur servir de leçons. Pendant 53 ans on nous a fait croire que nous n’avions pas besoin d’armées fortes. Croire que des accords de défense peuvent nous garantir la sécurité est une lourde erreur, a quoi nous ils servi en Casamance, lors du conflit avec la Mauritanie ? Et a-t-on besoin de la France Pour nous protéger contre la MAURITANIE, LE CAPVERT, LA GAMBIE OU LES DEUX GUINEES ? Si c’est le cas, NOUS NE MERITONS PAS D’EXISTER EN TANT QUE NATION. L’Histoire nous a prouvé à suffisance que nous devons nous doter de capacités de définir nos propres politiques de défense et de sécurité. Beaucoup des différents coups d’Etat en Afrique ne furent que l’expression de la volonté de la France par exemple de maintenir sa domination et ses intérêts dans ses anciennes colonies.
Tout ceci doit nous réveiller de notre sommeil multi séculaires, si tant est que nous sommes vraiment des patriotes convaincus, soucieux non pas de nos orgueils individuels, mais de la dignité de nos compatriotes et de la grandeur de notre pays.
En plus des conditions matérielles il urge que les effectifs des forces de défense et de sécurité soient sensiblement et progressivement revus à la hausse car il est impossible avec Les effectifs actuels et La population qui croit rapidement de faire mieux et plus pour organiser ce pays et le mener sur la voie du progrès. EXEMPLE DES PAYS COMME LA Belgique, L’Autriche, LA SUISSE avec des superficies et des populations moindre ou équivalentes, ont des effectifs en forces de défense et de sécurité qui triple voire quadruple les nôtres.
Mais il urge d’en finir avec des forces de sécurité sous utilisées mal entrainées, car les exigences de de l’émergence imposent une présence de proximité des forces de sécurité par un bon maillage du territoire, et surtout une occupation permanente du terrain, par des patrouilles à pieds avec les armées la police la gendarmerie la douane le service d’hygiène, les gardes forestiers, pour que nos villes et villages puissent sentir la présence et l’autorité de l’Etat partout et par tous.
De même il est fondamental que de nouvelles unités spécialisées et entrainées contre les nouvelles formes d’insécurité soient mises en place.
Pour changer la donne, nous avons besoin d’un Président qui sache impulser cette culture de l’autonomie, et l’élévation qui favorise l’émergence d’un nouveau type de politicien. Des politiciens, courageux qui osent sortir des sentiers battus, libérés de l’emprisonnement de leur chapelles partisanes, ou idéologiques, qui oseront refuser de distribuer de l’argent rien que pour se faire des voix, ou passer leur temps lors des campagnes électorales à visiter les imams, prêtres ou chef de quartiers, soit disant grands électeurs.
Nous avons besoin d’un président et d’hommes et de femmes politiques qui fassent de grands rêves comme le Docteur Martin Luther King, et QUI SACHENT AMENER LE PEUPLE A VIVRE SES REVES, ET NE PAS VIVRE DE REVES.
Nous avons besoin d’un président et de politiques qui sachent impulser et imposer par exemple la création de marques de voitures conçues fabriquées au SENEGAL par des sénégalais, ou qui décident d’alimenter tous les bâtiments administratifs et étatiques en énergie solaire, et de les équiper de mobiliers locaux. Il n’y a aucune raison qu’un pays COMME LES PAYS BAS SACHE FABRIQUER DES AVIONS et que nous soyons incapables de faire des aiguilles ou des ampoules.
Nous avons besoin pour donner du sens à la décentralisation, d’un président et de politiciens qui sachent impulser le renforcement de prérogatives des chefs de quartiers qui ne doivent plus se contenter de ne délivrer que des certificats de domiciles, mais de participer à la mise à jour de l’état civil , du recouvrement des impôts qui incombent à tous, a la localisation, l’identification des bâtiments, des commerces, ou autre installes dans leurs quartiers, pour une responsabilisation, une implication, et une compréhension des populations des enjeux du combat pour la véritable indépendance qui est encore à arracher.
LE NOUVEL ORDRE NE PEUT S’EMPECHER DE RAPPELLER que pour cette fête de l’indépendance, tout ce qui a été mis en place et utilisé pour cette cérémonie a été fabriqué ou bien importé ou fabriqué grâce à des outils fabriqués par l’étranger. Tous les jours que DIEU FAIT nous travaillons pour l’étranger, qui nous fabrique ET GARANTIT même l’argent avec lequel nous gagnons nos vies. DE plus le trésor français nous prélève 50% de nos recettes d’exportation avec lesquels on nous fait des prêts dans la cadre de soi-disant coopération, ou aide ou autre assistance.
Nous parlons d’indépendance alors que nous n’inventons, fabriquons rien de ce dont nous avons besoin tous jours. Bien entendu, par les temps qui courent, ce n’est peut-être pas par un appel à des vertus que l’on peut faire le plein de voix, mais il est de notre devoir de dire à ceux qui ont le pouvoir, leur devoir de contribuer à un changement radical pour un jour que nos enfants et descendants puissent vivre dignement dans un monde où ils n’auront plus à tendre la main.

MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION DAKAR LE 04 AVRIL 2015
Le SECRETAIRE GENERAL
JEAN LEOPOLD GUEYE
77 720 79 78 Facebook jean leopold gueye conscience nationale pour le nouvel ordre
LA CONSCIENCE NATIONALE POUR LE NOUVEL ORDRE cnno.unblog.fr


Samedi 4 Avril 2015 - 21:11



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.