contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Déclaration de la L.I.P.S sur les propos "choquants" de Monsieur Idrissa Seck



Le bureau exécutif de la Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal, suite aux propos tenus par Monsieur Idrissa Seck sur les messagers d'Allah, Ibrahima et Seydina Mouhamad PSL, sur les lieux saints du pèlerinage de l'islam, et sur le conflit israélo-palestinien, tient à faire les mises au point suivantes.



Il ne s’agit ni de polémiquer, ni de chercher à profiter d'une erreur de communication pour un quelconque règlement de compte. Le seul objectif visé est d'éclairer la lanterne des musulmans sénégalais et de rectifier les énormités notées dans cette sortie désastreuse de Monsieur Idrissa Seck qui, non seulement, portent atteinte aux symboles de la foi musulmane, mais ternissent aussi l'image du Sénégal dans toute la Oumma Islamique.
Aussi, la LIPS tient à apporter les précisions suivantes:
1- Considérer que les relations entre les arabes et les israéliens sont nées d'une querelle de demi frères, relève soit d'une méconnaissance totale de l'histoire du conflit qui oppose les israéliens aux palestiniens, ou d'une volonté de faire allégeance au lobby sioniste pour des raisons inavouées.
La création de l'Etat d'Israël à l'origine de ce conflit, date du 14 mai 1948 suite à la fameuse déclaration du Ministre Britannique des affaires étrangères M. Arthur James Balfour le 2 novembre 1917, qui promettait au mouvement sioniste la création d'un foyer où les juifs éparpillés dans le monde trouveraient refuge. Les sionistes devaient en contre partie, participer au financement de la guerre et exercer des pressions sur les USA pour qu'ils apportent leurs soutiens aux alliés dans la première guerre mondiale.
Ceci est évidemment loin d'une querelle de demi-frères qui daterait de plusieurs milliers d'années. Cet État juif devait d’ailleurs, selon le premier vœu des sionistes, être créé en Ouganda ou en Argentine.
2- Dire que Sarata, qui était dans la même croyance que son époux le Prophète Ibrahima PSL est juive, constitue une négation du verset 67 de la sourate Aal-i-Imraan qui stipule : Ibrahim n'était ni juif ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Il n'était point du nombre des associateurs.
3- Dire que le Prophète Ibrahim PSL a chassé Hadjara de la maison parce qu'il était "fou
amoureux" de Sarata repose également sur une ignorance abyssale de l'histoire des prophètes : Le Prophète Ibrahima PSL n'a pas chassé Hadjara, mais celle ci a voyagé avec lui pour aller s'installer, sur ordre d'Allah SWT, aux lieux où ils devaient lui (Abraham) et son fils Ismail, élever les bases de la première maison d'Allah ( sourate II verset 127).
4- Le rite du pèlerinage islamique et ses lieux sont clairement définis dans le saint Coran. Le Prophète Mouhammad PSL l'a accompli avec ses compagnons à Bakka, le lieu de l'emplacement de la Kaaba, à safa - Marwa et dans les autres lieux saints tels que Mina, Arafat et Mouzdalifa. Le pèlerinage s'accomplit depuis cette date de la même manière par tous les croyants musulmans du monde entier. Une tentative de remise en cause de ce pilier fondamental constitue sans nul doute, un blasphème et un acte d'apostasie qui exclue son auteur de l'islam.
Par ailleurs, le verbe et la manière arrogante utilisés par M. Idrissa Seck dans cette déclaration heurtent la conscience de tout croyant musulman. Ces propos constituent une agression contre les symboles de la foi islamique. Utiliser des mots comme : ensemencer, chasser, traiter le Prophète Ibrahim PSL de fou amoureux, qualifier notre Prophète Mouhammad PSL d'arabe bédouin, est un manque de considération et de respect au deux milliards d'individus qui les portent dans leur cœur . Vouloir ramener le conflit israélo- palestinien à une simple querelle de demi-frère, constitue une atteinte grave aux droits inaliénables de ce peuple martyr.
La Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal appelle Monsieur Idrissa Seck à retirer ses propos et à présenter ses excuses à l'ensemble de la communauté musulmane, pour avoir porter atteinte à leur foi et à leurs symboles, et avoir terni l'image de leurs références religieuses.
La présente déclaration s’inscrivant moins dans une logique politique que dans une logique de défense de l'Islam, de ses fondements et symboles, est parfaitement conforme à la tradition de la Ligue d’œuvrer inlassablement pour la vérité, la justice, la préservation de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays.

PiccMi.Com

Mardi 22 Mai 2018 - 17:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.