contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Défaite de Macky: Sonko et Wade vont trop loin



Les choses se précisent au fil des circonstances. Ayant réussi la prouesse de fédérer tous ses adversaires contre lui, Macky Sall va devoir cogiter sur cette énième plan de Wade.



Son fils qui semble irrévocablement décalé -pour le moment -?, Wade joue son va-tout sur le jeune Sonko. A l’heure du bouillonnement politique, le leader de Pastef est sur les feux de la rampe. Il fait le buzz et fait mal. Sa popularité grandissante a affolé, un moment, le régime qui est descendu trop bas, dans la riposte contre un jeune adversaire dont le tort est d’être le chouchou des intellectuels et d’une écrasante jeunesse. Conscient de tous ces atouts, Wade s’est jeté sur le prétexte des menaces de mort contre ce jeune leader, suite à une prétendue cassette critiquant les anciens chefs d’Etat, pour sortir de son mutisme. Ainsi balançait-il à son endroit : « vous avez tout mon soutien », et Sonko de prendre la balle au rebond par : « vous êtes le meilleur des Présidents ». Il n’en fallait pas plus pour que les choses s’accélèrent. Les deux hommes sont à un niveau qui dépasse l’entendement. Selon des sources proches, c’est Karim Wade qui a mis la puce à l’oreille de son père pour jouer la carte Sonko, adversaire le plus craint par le régime, après Idrissa Seck de Rewmi. Dès lors, en direction de la prochaine présidentielle, le landerneau politique pourrait se reconstituer si le Pds et le Pastef arrivent à s’entendre sur un projet de gouvernance. Le seul aspect de la question qui ralentit ce probable mariage de raison. En vieux routier, Wade sait qu’en portant ce jeune émergent, il fédère en même temps la jeunesse autour de sa personne et ramènera son fils au-devant de la scène. Une image Sonko-Karim avec Wade en tête aura certainement des effets dévastateurs. Et comme de l’autre côté, la timidité de l’opposition fait ragaillardir, certains réveils seront douloureux au soir du 24 février. Tout compte fait, les schémas envisageables pour les deux leaders sont de créer les conditions de battre Macky Sall dès le premier tour. Une éventualité probable, au regard des effets socio-politiques que cette alliance pourrait engendrer. (Rewmi)

PiccMi.Com

Dimanche 28 Octobre 2018 - 13:17



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.