contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Déforestation : Le ministre de l'Ecologie en croisade contre le trafic de bois à Kolda



Le ministre de l’Ecologie et de la protection de la nature, Aly Haidar, a annoncé une intensification de la lutte contre le trafic de bois de venn à destination de la Gambie et la mise en place des unités d’éco-gardes pour mettre fin à ce fléau.
Les permis gratuits constituent un vrai fléau pour la forêt. Au moins, 800 permis de ce type ont traversé Kaffrine, principal poste d’entrée de bois vers les régions du nord du pays, entre les mois de janvier et d’avril derniers. La révélation a été faite samedi, à Kolda, par le ministre de l’Ecologie et de la protection de la nature, Aly Haidar, qui effectue actuellement une visite dans les régions de Kédougou, Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor pour se rendre compte de l’état d’avancement des recommandations du gouvernement du président Macky Sall en matière de protection des ressources naturelles et de la reforestation.



Déforestation : Le ministre de l'Ecologie en croisade contre le trafic de bois à Kolda
Il profite aussi de l’occasion pour vérifier la disponibilité des plants produits par les pépinières mises en place par les différents départements des Eaux et forêts. Il se dit outré par l’ampleur des dégâts causés à la forêt par le trafic de bois de venn à destination de la Gambie. Il estime que ce phénomène menace les derniers massifs forestiers du pays et hypothèque l’avenir des générations futures. « Le président a lancé un message très fort aux populations sénégalaises en leur demandant chacun, de planter un arbre parce que notre environnement a besoin, aujourd’hui, d’être soutenu. Nous avons un très grand problème dans le Médina Yoro Foulah qui est systématiquement pillé par des personnes malintentionnées qui pillent notre forêt », déclare-t-il. Il se félicite, par ailleurs, de la collaboration entre les populations et les Services des Eaux et forêts qui a permis d’interpeller des trafiquants de bois de venn qui ont été jugés et condamnés à un an d’emprisonnement ferme par la justice.
Il salue, au passage, l’appui de notre justice dans la croisade contre l’exploitation abusive et le trafic illicite du bois à destination des pays tiers et invite les autres services de l’Etat notamment les forces de l’ordre et la douane d’en faire de même pour mettre les trafiquants hors d’état de nuire. « Je ne cesse de dire que la forêt est très importante pour notre élevage, notre agriculture et notre écosystème. Nous devons donc la préserver. Nous ne devons pas permettre, au détriment de notre économie, que certains braconniers d’où qu’ils viennent, se permettent de rentrer dans le Médina Yoro Foulah, de piller nos ressources de bois de venn, de piller nos forêts et de les amener dans d’autres pays. C’est cela qui est intolérable. Ces gens ne paient pas de taxe à l’Etat ; et ils installent le désert dans notre pays et avec le désert, la misère », souligne-t-il.

Trafic vers la Gambie
Il loue le courage et la détermination des populations de Sinthian Koundara qui viennent de donner un bel exemple de patriotisme en saisissant deux camions (dont un immatriculé en Gambie), chargés de bois de venn. Les occupants sénégalais ont tous, été appréhendés et mis sous les verrous alors que les trafiquants gambiens ont réussi à se volatiliser dans la nature. Aly Haidar promet, désormais, d’installer la peur dans le camp des braconniers et annonce la mise en place prochaine d’unités d’Eco-gardes chargées de surveiller la forêt. Il préconise également l’implication des différents départements ministériels dont le Commerce, la Défense et l’Intérieur dans la lutte contre le trafic de bois à destination de la Gambie. « On sait, par exemple, que quand les jeunes livrent 30 bions de venn en Gambie, on leur donne gratuitement une moto à vitesse toute neuve. Ces motos entrent dans notre pays en installant le désert. Il faut que les douaniers saisissent ces motos qui n’ont aucun papier. Je vais demander au ministre du Commerce une aide pour que les services des douanes saisissent ces motos sinon, les jeunes vont continuer à piller notre forêt pour avoir des motos », précise-t-il.

lesoleil

Mercredi 18 Juillet 2012 - 12:36



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.