contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Dialogue politique : Babacar Diop des FDS renvoie dos à dos les 4 candidats de l’opposition, les non-alignés et la “Société civile électorale”



Le chef de fil des Forces démocratiques du Sénégal (FDS), Babacar Diop reste constant dans ses convictions : boycotter purement et simplement le dialogue politique initié par Macky Sall jusqu’à ce qu’il (Macky Sall) pose des actes forts. Une manière de renvoyer dos à dos les 4 candidats recalés de la dernière présidentielle, les partis non alignés et une partie de la Société civile qualifiée "d'électorale"



D’après Babacar Diop et Cie, l’opposition doit purement et simplement boycotter le dialogue politique"  car pour eux "aller vers le président Macky Sall, il n’y a qu’une seule voie : tout se doit d’être clair. Tout doit être transparent et discuté (…)"Si Macky veut un dialogue franc, une fois de plus pour moi, il doit poser des actes forts”, déclare le Président Babacar Diop dans un entretien accordé au quotidien LesEchos.Il invite les membres de l’opposition à refuser que le groupe des quatre candidats (Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et Issa Sall : Ndlr) continue de d’agir au nom et pour le compte de l’opposition, au point de prendre des décisions qui, on ne le dira jamais assez, les engagent.“L’opposition ne se réduit pas à ces gens. Il n’y a pas d’anciens candidats dans une démocratie”, martèle-t-il avant de s’en prendre violemment à une frange des Non-alignés et de la “société civile électorale”.“Le pôle des non-alignés travaille pour Macky Sall comme une bonne partie de la Société civile électorale. La Société civile électorale, c’est juste une Société civile pour capter des fonds. Aucune crédibilité !”, conclut le leader des Forces démocratiques du Sénégal.

PiccMi.Com

Samedi 18 Mai 2019 - 14:58



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.