contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Dialogue sur le processus électoral : Le Front de refus ANDE ARRE quitte le cadre de concertation



Pr.Amsatou SOW SIDIBE leader du parti CAR LENEEN et le Pr.Coumba ndofféne NDIAYE leader du parti RPJD ont quitté à leur tour la table de concertation sur le processus électoral.



Ils évoquent comme motifs : le blocage autour des questions essentielles telles que le parrainage, la caution et le bulletin unique à la place des bulletins multiples.
"Constatant jusqu’ici l’absence de consensus autour de ces questions déterminantes pour l’organisation d’élections transparentes et sans violences gages d’une stabilité sociale. Fort de ce constat, nous avons quitté depuis le mardi 24/01/2018, la table de concertation et lançons un appel à tous les leaders de partis politiques soucieux des enjeux actuels de ces questions pour venir se joindre au front de refus ANDE ARRE SENEGAL", déclarent-ils dans un communiqué rendu public.
Selon cette structure, sa participation au cadre de concertation avait été motivée par une volonté de participer à l’ élaboration d’un code consensuel pour d’élections libres et transparentes.
"Malheureusement, regrettent les leaders front de refus ANDE ARRE SENEGAL, tout au long des concertations nous avons observé, une volonté manifeste de la mouvance présidentielle d’imposer aux autres acteurs que nous sommes des points de vues qui bafouent les droits et libertés politiques consacrées par la constitution les lois et règlements. Autant de stratégies qui faussent l’esprit et le jeu électoral et favorise le parti au pouvoir et ses alliés aux prochaines élections présidentielles".

PiccMi.Com

Lundi 29 Janvier 2018 - 08:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.