contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Diffamation : Sunu Lamb et Toubabou Dior condamnés à payer plus de 4 millions à Manga 2





Diffamation : Sunu Lamb et Toubabou Dior condamnés à payer plus de 4 millions à Manga 2
Hyacinthe Ndiaye dit Manga 2 qui avait porté plainte contre Mamadou Ibra Kane (Directeur de publication de Sunu Lamb), Bounama Touré dit Toubabaou Dior, Mohamed El Habib Kane dit Iba Kane (journaliste à Sunu Lamb) et Africome S.a (la société éditrice de Sunu Lamb), a eu gain de cause. La Cour d’appel de Dakar qui a jugé cette affaire a déclaré Mamadou Ibra Kane coupable de délit de complicité de diffamation. Au moment où Iba Kane est reconnu coupable du délit de complicité de diffamation. Il a condamné les prévenus sous la garantie des Éditions Africom à payer solidairement au lutteur Manga 2, la somme de 4 millions de F CFA de dommage et intérêt pour les délits de diffamation et de complicité de diffamation dont ils ont été reconnus respectivement coupables.

Bounama Touré, alias Toubabou Dior, lui est également condamné à payer individuellement la somme de 500 000 F CFA à titre de dommage et intérêt pour le délit de diffamation dont il a été reconnu coupable.

La cour qui a requalifié les faits de complicité de diffamation initialement reprochés à Toubabou Dior, a déclaré celui-ci coupable de ce chef de délit et de complicité de diffamation. En outre, statuant publiquement, la Cour d’appel de Dakar a condamné Mamadou Ibra Kane et Iba Kane à une amende ferme de 100 000 F CFA chacun. Le lutteur Toubabou Dior, lui a été également condamné à 100 000 F CFA d’amende ferme pour le délit de diffamation et à 100 000 F CFA pour la complicité de diffamation.

Avec Seneweb


Vendredi 16 Octobre 2015 - 12:09



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.