contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Diourbel : le PM définit les orientations de la relance de l'économie de la région





Diourbel : le PM définit les orientations de la relance de l'économie de la région
Le Premier ministre Abdoul Mbaye a mis en exergue les opportunités qu’offre une économie urbaine en termes de développement de services, insistant sur le potentiel de la région de Diourbel pour le tourisme religieux et le développement d’industries de substitution et de sous-traitance au regard des atouts qu’elle présente en tant que grand centre de consommation.

D’ailleurs pour relancer le développement de la région, un certain nombre de recommandations issues du conseil interministériel tenu mercredi à Diourbel ont été listées par le Premier ministre, en vue de les soumises au président de la République.

Au titre des mesures urgentes, le Premier ministre a arrêté le paiement des arriérés dus aux opérateurs privés semenciers pour les campagnes agricoles 2010 et 2011. Il a aussi décidé de diligenter le règlement des paiements du programme spécial de modernisation de Touba pour permettre la poursuite de l’exécution des travaux.

Il en est de même avec la décision d’accélérer l’achèvement du lycée national des jeunes filles à travers le paiement des décomptes en instance. L’achèvement, au plus tard en décembre 2012, des constructions en cours au niveau de l’université Alioune Diop de Bambey a également été recommandé.

De même, Abdoul Mbaye a ordonné la réception et l’ouverture dans les meilleurs délais des abattoirs de Touba.

Parmi la longue liste des recommandations figure aussi un ''important volet'' consacré à la réhabilitation et à la construction de nouvelles routes.

Il s’agit de l’accélération de l’achèvement de la route Fatick-Bambey, de la réhabilitation de la route Touba-Dahra-Linguère pour un coût de 20 milliards de francs ainsi que des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Bambey-Baba Garage-Mekhé qui nécessitent un financement de 15 milliards de francs.

Sur ce chapitre, l’autoroute Thiès-Diourbel-Touba est également prise en compte pour un coût global de 103 milliards de francs.

Pour reverdir la région, la remise en eau de la vallée du Sine et du Carcar a aussi été agitée par les nombreuses recommandations retenues par le conseil interministériel dont le déroulement a duré cinq heures environ (de 10 heures à 15heures 30 mn avec une pause d’une trentaine de minutes).

Abdoul Mbaye et les membres de son gouvernement sont à Diourbel, pour préparer la tenue de la réunion délocalisée du conseil des ministres prévue, jeudi, dans la capitale du Bail, en présence du président Macky Sall.

APS

Jeudi 26 Juillet 2012 - 06:38



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.