contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



ESCROQUERIE AU FONCIER : Boubacar Diallo se faisait passer pour Me Wade



Deux ans ferme et l’obligation de rembourser 20 millions aux parties civiles. Telle est la peine infligée à Boubacar Diallo. Pour ferrer ses victimes, il se faisait passer pour Wade, d’abord et son émissaire, ensuite. Il est poursuivi pour escroquerie au foncier, faux et usage de faux en écriture et usurpation de fonction.



ESCROQUERIE AU FONCIER : Boubacar Diallo se faisait passer pour Me Wade
Il faut avoir une tête bien faite et commencer très tôt à apprendre, pour avoir toutes les fonctions de Boubacar Diallo. Prévenu du délit d’escroquerie au foncier, faux et usage de faux en écriture et usurpation de fonction, il a fait face au tribunal, hier, en présence de sa victime, un membre de la famille religieuse de Thianaba Seck, aujourd’hui, encore à se demander comment ce génie est parvenu à le dépouiller de près de 20 millions de francs. Tout est parti d’un coup de fil du sieur Diallo, en personne, à l’endroit de la famille, se faisant passer pour Me Wade. Ainsi, parlait-il : « je suis ouvert, en ma qualité de président de la République, à toutes vos doléances. Sur ce, je vous envoie un émissaire qui vous servira de relai ». C’est ainsi que le faux électricien a fait la connaissance de Samba Kassé, un entrepreneur qui courait derrière un financement, pour construire des HLM à Tivaouane. Diallo, sous les dehors d’un pourvoyeur de fonds en service à la présidence, demande 5 millions à l’entrepreneur qui s’en acquitta. Mieux, s’étant renseigné sur sa victime et sachant que Kassé a un titre foncier à Thiès, Il fomenta un litige sur cette maison et proposa à son propriétaire de la vendre. Ce dernier, ferré, remit à son bourreau les pièces de la maison, sans arrière-pensée, mais aussi, celles d’un terrain de 720 m2. Se sentant en confiance, le roublard se fendit de promettre à son entrepreneur de victime un marché de 2 milliards, au niveau du plan Jaxaay. Devant la barre, le mis en cause reconnaitra, sans ambages, les faits, mais, prétendra que M. Kassé lui avait offert la maison, brandissant une procuration sans signature ni date. Le prévenu, se disant militant du Pds, confesse avoir beaucoup fait pour la famille religieuse qui, d’habitude, n’avait qu’un billet pour la Mecque, venant du gouvernement. Pour l’avocat de la partie civile, Diallo se pense plus malin que tout le monde car, non content d’avoir dépouillé les gens, il a eu le toupet, à la barre, de prendre l’assistance pour des demeurés. Aussi, a-t-il demandé au tribunal de le priver de liberté, jusqu’à restitution de son dû à son client. La société immobilière qui a remis 15 millions, pour l’achat de la maison de Thiès, a, également, exigé de rentrer dans ses fonds. Aussi, le procureur avait-il requis, contre « Me Wade », 3 ans ferme, avant que le tribunal ne le condamne à 2 ans de réclusion.

Rewmi Quotidien

Samedi 19 Mai 2012 - 09:53



Réagissez à cet Article
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.