contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



EVACUATION DE BIBO BOURGI EN FRANCE : LA DEFENSE MET LA PRESSION SUR …MACKY





EVACUATION DE BIBO BOURGI EN FRANCE : LA DEFENSE MET LA PRESSION SUR …MACKY
La demande d'évacuation pour raisons médicales, en France, de Bibo Bourgi rejetée par la Crei, les avocats conseils du présumé témoin-clé dans l'affaire Karim Wade ont fini par solliciter l'arbitrage du Chef de l'Etat Macky Sall pour permettre à leur client d'aller se faire soigner hors du Sénégal. En conférence de presse tenue, ce samedi 23 août, ils ont en effet lancé un magistral SOS au chef de l'Exécutif, tout en exigeant le renvoi du procès de Karim Wade.

Le niet catégorique de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) de permettre à Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi d’aller se soigner en France a bien fini de faire sortir de ses gonds la défense de celui qui est perçu comme le témoin-clé dans l’affaire Karim Wade ou du moins présumé le complice de l’ancien ministre d’Etat libéral, dans le feuilleton de la traque des biens dits mal acquis. En conférence de presse organisée avant-hier, samedi 23 août, les avocats de Bibo Bourgi ont ainsi dénoncé avec fermeté la décision du juge Henry Grégoire Diop et de la Crei de laisser Bibo Bourgi aller se faire soigner en France, une décision qualifiée tout au plus de « scandaleuse ».

Tour à tour, Mes Corinne Dreyfus Schmidt, Papa Leïty Ndiaye et cie se sont insurgés contre un avis dit assez voisin de la « non-assistance à personne en danger » avant de plaider, encore une autre fois, pour l’évacuation immédiate de leur client vers la France. Et cela est d’autant plus motivé, selon eux, que quatre médecins ont confirmé l’urgence d’aller faire soigner Bibo Bourgi hors du pays avec trois rapports qui attestent de la gravité de son état.

Pour remédier à une telle situation, la défense de Bibo Bourgi a fini par exiger le renvoi pur et simple du procès de Karim Wade pour laisser à son client le temps de se soigner, lançant au passage un appel à l’Ordre des Médecins et de l’organisation « Médecins sans frontières ». Qui pus est, face à la détermination de la Crei de maintenir Bibo Bourgi au Sénégal, ces avocats se sont dits prêts à rencontrer Macky Sall pour le sensibiliser sur la situation de leur client, actuellement dans l’impossibilité de comparaître.

Pour autant, la défense n’a pas manqué de lancer un SOS à l’endroit du président de la République, Macky Sall, pour sauver la vie de leur client, quitte à faire fi de la séparation des pouvoirs. « Nous ne demandons qu’une chose, le renvoi du procès quelques semaines pour permettre à Bourgi de se soigner », a dit avec fermeté Me Corinne Dreyfus Schmidt.


SUD QUOTIDIEN

PiccMi.Com

Lundi 25 Août 2014 - 09:59



Réagissez à cet Article

1.Posté par professeur le 26/08/2014 07:18

Si je comprends bien ce monsieur est meilleurs que 14 millions de senegalais qui eux se soignent au sénégal?
S'il est malade il faut l'évacuer à l'hopital de dakar ou de thiès, ou de tambacounda ou de koungheul, il y a autant d'hopitaux que de ville au sénégal et ils veulent l'évacuer en France, non
Il faut soigner ce monsieur au sénégal.
Et un peu de respect.
Je n'ai jamais entendu un de ces avocats demander à la France de laisser partir un sénégalais en phase de jugement parcequ'il souhaitait rentrer au sénégal pour des soins traditionnels.
Combien de senegalais se font soigner au sénégal?
Un peu de respect voyons

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.