contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



EXTRAITE DE PRISON ET JUGEE A NOUVEAU POUR DES FAITS SIMILAIRES D’ABUS DE CONFIANCE : Soda Mboup risque encore 2 ans ferme





EXTRAITE DE PRISON ET JUGEE A NOUVEAU POUR DES FAITS SIMILAIRES D’ABUS DE CONFIANCE : Soda Mboup risque encore 2 ans ferme
Rattrapée par son passé, la présidente de la Caisse d'appui aux initiatives locales des femmes pour le développement, Soda Mboup, risque 2 ans ferme si le tribunal suit le réquisitoire du procureur dans son délibéré qui sera rendu le 2 août prochain. Agée de 38 ans, Soda Mboup est poursuivie pour abus de confiance portant sur plus de 7 millions au préjudice de l'ancien Inspecteur de l'administration pénitentiaire à la retraite et ancien Régisseur de la Maison d'arrêt et de correction (Mac) de Rebeus, Badou Dème.
Les faits remontent au mois de juin dernier. Avec le même modus-operandi utilisé pour d'autres victimes, elle s'est introduite dans la boutique de l'ancien régisseur de la Mac de Rebeuss en se prévalant de ses qualités de présidente de la Caisse d'appui aux initiatives locales des femmes pour le développement. Sous ce titre, elle a approché Badou Dème devenu commerçant à sa retraite pour lui soutirer des marchandises et autres numéraires pour une valeur de 9 210 000 F. Pour bien ferrer sa proie, elle a payé à hauteur de 2 200 000 F avant de délivrer un chèque à son fournisseur pour le reliquat. C'est au moment de se présenter à la banque que Badou Dème s'est rendu compte de la fausseté du chèque. Il décide alors de rentrer en contact avec Soda Mboup, en vain, avant de se résoudre à intenter une action en justice.
Hier, devant la barre, Soda Mboup a reconnu les faits. Toutefois, elle a argué que la dette n'était pas à son nom, mais à celle la structure qu'elle dirigeait. Elle ajoute que ce sont les dames qui ont pris les produits qui n'ont pas respecté leurs engagements. Ses déclarations pour se dédouaner n'ont pas ébranlé l'avocat de la partie civile. Convaincu que les faits étaient constants, il a réclamé 10 millions de F Cfa de dommages et intérêts pour son client. Revenant sur les manières frauduleuses de la prévenue, le ministère public a requis 2 ans ferme.
Par contre, la défense a estimé que c’est une affaire purement commerciale qui n'a pas un caractère pénal, donc le tribunal des flagrants délits est incompétent pour la juger. Continuant, le conseil de la défense a expliqué que la délivrance d'un chèque sans provision n’était plus un délit au Sénégal. Le délibéré sera connu le 2 août prochain.
Agée de 38 ans, Soda Mboup dépeinte comme une récidiviste, a même vu lors de son premier jugement le procureur la comparer au tristement célèbre Bernard Madoff aux Usa.

Gaston MANSALY (Stagiaire)

source Pop


Vendredi 29 Juillet 2011 - 14:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.