contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Education et politique se partagent la Une des quotidiens sénégalais



La presse sénégalaise reçue mardi à APA traite de sujets relatifs à l’éducation, avec la signature d’un accord entre le Gouvernement et le Syndicat autonome des enseignants du Supérieur (SAES) portant sur la Loi-Cadre sur les universités publiques sénégalaises, et à la politique, notamment avec l’arrestation de certains membres du Parti démocratique sénégalais (Pds).



Education et politique se partagent la Une des quotidiens sénégalais
«Loi-Cadre des Universités : Le Gouvernement et le Saes signent un accord», titre Le Soleil.

Ce quotidien national explique que «la composition du conseil d'administration» des universités publiques dont 10 membres devaient être nommés par le ministre de l'Enseignement supérieur, est revue.

De son côté, Sud Quotidien parle de «l'accord qui sauve l'université». Selon ce journal, «le SAES obtient gain de cause» avec la modification de la composition du conseil d'administration.

«Pourquoi nous sommes tombés d'accord avec le SAES», dit à la Une de L'Observateur, Mary Teuw Niane, ministre e l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Poursuivant, le professeur Niane précise que «l'université ne sera pas privatisée et que le gouvernement respectera tous ses engagements».

Parlant de politique, EnQuête fait état d'une «tempête sur le Pds» en attendant le verdict du procès de Karim Wade et Cie. «Me El Hadj Amadou Sall placé en garde à vue. Retour de parquet pour Bathie Séras et Aminata Nguirane», explique EnQuête.

«Interpellations, menaces, filatures…Le pouvoir perd les pédales», titre Walfadjri.


Mardi 17 Mars 2015 - 07:54



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.