contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Election d’un nouveau maire de Dakar: Khalifa Sall vote Soham Wardini, Banda Diop sollicite des prières et son soutien, Alioune Ndoye recalé



La course pour élire le nouveau maire de Dakar est dans sa dernière ligne droite. Malgré ses manœuvres, Tanor Dieng peut d’ores et déjà considérer qu’il a fait un faux départ, car son candidat Alioune Ndoye va être recalé. Pour sa part, même si Banda Diop est allé le voir avant-hier lundi pour des prières et un soutien, Khalifa Sall roule totalement pour son premier adjoint Soham Wardini.



Les choses s’accélèrent en direction de l’élection du nouveau maire de Dakar. Selon certaines sources, avant la fin du mois, les conseillers municipaux seront convoqués pour procéder au remplacement de Khalifa Sall à la tête de la mairie de la capitale.
Les plans de Tanor tombent à l’eau
Comme nous le révélions dans une de nos précédentes éditions, les manœuvres vont bon train pour le remplacement de Khalifa Sall. Et Ousmane Tanor Dieng n’est pas en reste. Le secrétaire général du Parti socialiste avait misé sur Alioune Ndoye, maire de Dakar Plateau. D’ailleurs, il avait à cet effet organisé une rencontre chez lui, avec plusieurs conseillers, dont le ministre de la Santé, maire de Yoff et membre du conseil municipal de Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr. Mais, avec les développements qu’il y a eus depuis lors, son vœu «d’imposer» Alioune Ndoye est tombé à l’eau. Et pour cause, le chef de l’Etat, dont il se réclame, a une autre lecture de la situation.
Macky Sall, «par éthique», veut que le poste de maire reste entre les mains de la coalition Taxawu Dakar
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Macky Sall n’est pas contre un maire de la coalition de Khalifa Sall, pour le remplacer. Selon nos sources, le patron de l’Apr et de Bby, «par éthique», veut que le pouvoir local reste à Taxawu Dakar. Il estime que c’est Khalifa Sall en personne qui a été poursuivi, mais Dakar a fait confiance à Taxawu Dakar et c’est elle qui doit trouver en son sein un maire qui va continuer le travail jusqu’à la fin du mandat.
Une position républicaine de Macky Sall qui cache mal des calculs politiques
Cette position du Président Sall, aussi républicaine qu’elle ressemble, cache en réalité une véritable bagarre sur la question au sein de la mouvance présidentielle. Les responsables apéristes ne veulent pas laisser à un allié ce poste stratégique et juteux, même s’ils savent qu’ils sont minoritaires au sein du Conseil municipal où ils ne peuvent pas dicter leur volonté. Laisser le poste à un allié serait d’autant plus risqué que le reprendre lors des prochaines locales (ce qui est une ambition avouée) pourrait poser problème. Parce que le maire remplaçant pourrait refuser de céder ou de suivre la coalition (comme ça a été le cas avec Khalifa en 2014). La coalition Bby qui risque de se transformer en véritable armée mexicaine après la présidentielle de 2019, Macky Sall, ne pouvant plus se présenter à la Présidentielle, les jeux seront ouverts, chacun jouant sa chance et on voit mal les alliés suivre un autre apértiste. Laisser un allié à la tête de la capitale que l’Apr veut gagner à tout prix aux prochaines locales, c’est aussi renforcer un potentiel adversaire, qui aura suffisamment les reins solides d’ici les locales.
Banda Diop sollicite les prières et le soutien de Khalifa Sall
Comme il l’a annoncé lui-même sur sa page Facebook, Banda Diop est allé rendre visite à Khalifa Sall, dans la perspective de sa candidature au poste de maire. Il a sollicité les prières et le soutien du maire révoqué, afin de le remplacer à la tête de la municipalité. «Heureux de la rencontre et des échanges avec le grand-frère, l'ami Khalifa Sall, figure emblématique de la coalition Taxawu Dakar, ce 17 septembre. Dakar et sa politique municipale au cœur des discussions franches et constructives. L'ambition de le suppléer réaffirmée, je le remercie des prières et encouragements formulés à mon endroit en attendant la fin de cette épreuve. Longue vie à lui !!», a écrit Banda Diop...Mais la mairie de Dakar, à travers un communiqué, a vite fait de démentir tout soutien de Khalifa Sall à son visiteur.
Khalifa Sall roule pour son Soham Wardini
Un démenti qui a tout son sens, si l’on sait que le maire révoqué roule à 100 à l’heure pour son premier adjoint et maire intérimaire. Selon des sources sûres, Khalifa Sall suit de très près toutes les manœuvres et tentatives à la veille de son remplacement. Même s’il compte attaquer le décret le révoquant, une certaine réalité politique qui l’habite le pousse à surveiller ses arrières. Sans équivoque, il a béni la candidature de Soham Wardini. Surtout que Soham Wardini est la continuité. En tant que premier adjoint, elle gérait les affaires courantes depuis l’arrestation de Khalifa Sall, en février 2017, et assure l’intérim depuis sa révocation.
Et ce choix porté sur Soham Wardini est d’autant plus normal, qu’en plus de sa position privilégiée de premier adjoint, elle est parmi les plus fidèles au maire déchu. Militante de l’Afp, elle a plusieurs fois, comme Cheikh Guèye de la Ld, passé outre les orientations et directives de son parti (élections locales, Hcct, référendum) pour suivre Khalifa Sall dans Taxawu Dakar. C’est dire que succéder à son mentor à la tête de la mairie de Dakar serait logique et normal. (Jotaay)

PiccMi.Com

Mercredi 19 Septembre 2018 - 13:57



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.