contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Engagements du Gouvernement pour un bon déroulement du Maouloud : Les organisateurs restent sceptiques



Le ministre de l’Intérieur a rencontré, mardi, le Comité d’organisation du Gamou de Tivaouane et les partenaires pour discuter sur les mesures à prendre pour le bon déroulement de l’événement religieux. A la sortie de la rencontre, même si des assurances ont été données par les partenaires, les organisateurs semblent habités par le doute.



Malgré les assurances des services de l’Etat, le Comité d’organisation du Maouloud ne déborde pas d’optimisme quant à un bon déroulement du Gamou de Tivaouane. A la sortie, avant-hier, du Comité régional de développement (Crd) présidé par le ministre de l’Intérieur, le président dudit comité, Pape Ousmane Samb, et son équipe ont émis quelques craintes même s’ils semblent les minimiser. «L’ensemble des partenaires ont confirmé leurs engagements. Cependant, il faut noter qu’il y a quelques difficultés mêmes si elles ne sont pas quand-même majeures. Parce qu’elles ne manquent pas dans de telles rencontres. Mais nous avons espoir que, d’ici la prochaine réunion, tous ces problèmes seront résolus», souligne Pape Ousmane Samb. Ce dernier rappelle que, pour l’eau, l’organisation faisait souvent face à des problèmes liés au nombre de camions citernes mobilisés. Cette année, d’autres partenaires sont venus en appoint. Et un nombre de 70 camions d’eau a été promis. Auparavant, c’est Aly Ngouille Ndiaye qui a déploré le fait qu’il n’y ait pas suffisamment de bouches d’incendie à Tivaouane. Sur les 8 qui existent dans la ville, il n’y a que 3 qui fonctionnent normalement et les 5 autres sont inutilisables.
Du côté de la sécurité, un dispositif spécial sera mis en place pour celle des chefs religieux en relation avec le Coskas, un mouvement d’avant-garde de la famille Sy. Cinq cents barrières et éléments seront positionnés pour assurer le jalonnement le long de la route nationale n° 2 afin de faciliter l’accès des pèlerins à la ville et minimiser les accidents de la route, d’après Abdoulaye Diop, directeur de la Sécurité publique. «Nous allons sécuriser toutes les axes menant à Tivaouane. Deux cent cinquante barrières de gendarmes seront érigées pour la sécurisation de la ville en insistant sur les axes prioritaires. Des patrouilles seront organisées dans les quartiers sensibles», assure-t-il.
D’après les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale, soixante ambulances seront mobilisées dont 20 médicalisées. Deux cents agents de santé dont des médecins généralistes et spécialistes, des infirmiers, des sages-femmes seront de la partie. S’y ajoutent des actions de prévention pour lutter contre certaines épidémies comme la dengue et d’autres pathologies.
L’autoroute Ila Touba sera ouverte aux pèlerins qui quitteront Dakar et Thiès pour rallier la ville sainte de Tivaouane. Le ministre des Infrastructures fera un communiqué dans ce sens pour donner la date d’ouverture de la voie, selon le représentant d’Abdoulaye Daouda Diallo. (walf-groupe)




PiccMi.Com

Vendredi 9 Novembre 2018 - 00:17



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 23:17 Discours de Macky Sall à Ndiassane


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.