contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Essai : Biram Ndeck Ndiaye analyse les industries culturelles au Sénégal





Essai : Biram Ndeck Ndiaye analyse les industries culturelles au Sénégal
PICCMI.COM- Dans un essai intitulé « Les industries culturelles au Sénégal : l’exemple de la musique », édité par Abis édition, qu’il a présenté au public, l’écrivain, parolier et acteur culturel Biram Ndeck Ndiaye a posé la trame de sa démarche littéraire devant une assistance constituée, pour la plupart, de chanteurs, comédiens, musiciens, stylistes et mannequins.

La famille culturelle, de Dakar à Kaolack, était au rendez-vous à l’Alliance franco-sénégalaise de Kaolack. L’occasion a été saisie par le gouverneur de la région, Amadou Sy, pour saluer les mérites de l’écrivain qui s’est prononcé sur un sujet d’une extrême importance, parce que touchant ce que la société a de plus précieux et de plus fondamental, l’art, à travers toutes ses composantes.

Après le mot du gouverneur, de grands noms dans le milieu culturel ont tenu à apporter des témoignages sur l’auteur du livre, en insistant sur son immense savoir, ses qualités intellectuelles et son talent d’écrivain et de parolier. Son action au niveau de la fédération des métiers de la culture qu’il dirige a été saluée par les différents intervenants.
A travers cet ouvrage, préfacé par Abdoulaye Elimane Kane, Biram Ndeck Ndiaye, titulaire de diplômes d’études supérieurs en Relations internationales, en Droit comparé et en Assurance obtenus au Sénégal et en France, pose le débat sur la professionnalisation culturelle qui passe impérativement par la reconnaissance du statut juridique de l’artiste. Un travail méticuleux qui résout d’importants problèmes dans une bonne compréhension, a-t-on noté à travers les différentes interventions.

Ce livre de Biram Ndeck Ndiaye, selon Abdoulaye Elimane Kane, est un bel essai sur une question, notamment les industries culturelles au Sénégal et la musique en particulier. Une problématique qui ne laisse personne indifférent, écrit dans un style simple et précis.
Dans une approche didactique, l’auteur se penche sur la définition de notions, en expliquant les concepts véhiculés par l’opinion et les milieux de la culture. Il différencie l’entreprise culturelle de l’industrie culturelle et définit les notions de propriétés culturelles, d’auteurs, d’interprètes, de compositeurs, etc.

Dans son discours, Biram Ndeck Ndiaye qui a rendu hommage à tous les acteurs culturels, a souligné les efforts faits par son éditeur, Abis édition, et le ministère de la Culture qui ont accompagné la naissance de l’ouvrage.

Le Soleil


Dimanche 22 Juin 2014 - 19:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.