contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



...Et L.A arrache son back-to-back !



Courageux et dominateurs pendant les 3/4 du match, Boston a craqué au milieu du money time, et échoue à quatre petits points. Les Lakers, avec un gros Ron Artest (20 pts), s’imposent 83-79 et remportent le 16eme titre de leur histoire. Un succès à l’arraché malgré une grosse maladresse aux tirs, mais avec une énorme domination au rebond. Mais Kobe (MVP des Finals et 5ème titre en poche), Fisher et surtout Gasol ont mis les paniers importants dans le dernier quart-temps. Les Celtics regretteront longtemps leurs 13 points d’avance du troisième quart-temps… Mais quelle fin de match exceptionnelle, et merci encore à tous les acteurs de cette finale exceptionnelle.



1er quart-temps

...Et L.A arrache son back-to-back !
Ambiance tendue pour ce Game 7. Le public est chaud, la présentation des équipes est magnifique mais on sent comme une retenue. C’est un match historique pour les deux franchises, et certains joueurs.
Le Sheed à l’entre-deux face à Bynum. Et les Lakers jouent sur Bynum dès la première attaque. Et ils insistent sur la deuxième attaque. Mais par deux fois, Wallace prend l’avantage. C’est Derek Fisher sur un rebond long qui marque le premier panier de la finale. Un 3-points qui fait lever la salle. C’est Wallace qui lui répond. Les « papys » font le métier. Enorme bagarre au rebond ! Gasol se fait bâcher mais il met dedans après. Et Wallace lui répond encore ! Les Lakers font une moisson au rebond offensif ! Gasol en est déjà à 5 rebonds, mais il manque ses deux lancers. Boston en profite pour prendre l’avantage grâce à Garnett (6-5). Les arbitres laissent jouer. C’est bon signe. « C’est du catch » dit Bruno Poulain aux commentaires. Quelle intensité ! +3 pour Boston (10-7) après deux paniers faciles de Rondo. Air-ball, saucissons… Il y a du déchet mais gros, gros début de match.
Premier temps-mort à 10-9 pour Boston. On est pile à la moitié du quart-temps. Glen Davis rentre, à la place du Sheed.
Kobe Bryant n’a toujours pas inscrit le moindre point. Ce n’est pas le cas de Ray Allen qui plante à 3-points (13-11). Ensuite, échange de alley-oop avec Garnett puis Kobe.
Nouveau temps-mort après une faute de Ray Allen sur Bryant. 17-13 pour Boston. Quelques stats : Gasol a déjà pris 6 rbds mais il en est à 2/8 aux tirs ! Paul Pierce est le seul Celtic à ne pas avoir inscrit de points. Côté adresse : 61% pour Boston ; 27% pour Lakers.
Lamar Odom entre en jeu, à 3 minutes de la fin du quart-temps. Il remplace Bynum, qui se tient le genou sur le banc… Mais la 2eme faute de Gasol oblige Jackson à remettre Bynum en jeu. Mais ça ne freine pas Boston qui s’offre un premier break (21-14). Les Lakers retombent dans leurs travers avec beaucoup de shoots en première intention. Boston en profite : 23-14 à la fin du premier quart-temps.
Les stats : 2/15 aux tirs pour le duo Gasol-Bryant. 22% aux shoots pour les Lakers. 15-10 au rebond pour les Lakers avec… 10 rebonds offensifs !


2eme quart-temps

C’est Kobe, après une énorme feinte, qui inscrit le premier panier de ce quart-temps. Mais Phil Jackson le sort. Bizarre… C’est Vujacic qui le remplace. Ron Artest remet les Lakers dans le match avec un panier facile après un énième rebond offensif. 23-19 pour Boston, et Doc Rivers demande un temps-mort après ce 5-0 encaissé.
Kobe et Gasol reviennent sur le parquet. Boston joue moins bien. C’est moins fluide. Plus lent. Et les Lakers en profitent. 7-0 pour revenir à 23-21. 9-0 même après une interception et un panier de Ron Artest. Kevin Garnett va s’écrouler sur Jack Nicholson ! Les Celtics n’y sont plus… et Artest continue à faire un chantier monstre. Un rebond offensif de plus qu’il convertit. Heureusement, Rondo stoppe l’hémorragie après ce 11-0. C’est un match complètement fou. Ray Allen manque des 3-points ouverts… 25-25. Temps-mort LA.
Kevin Garnett enrhume Pau Gasol (27-25 pour Boston) mais il prend ensuite sa 3eme faute ! Il sort, remplacé par Glen Davis. Ray Allen passe à côté de son match… 1/6 aux tirs, des balles perdues… C’est dur pour lui. Et c’est Artest, encore lui, à 3-points, qui égalise (29-29). Ray Allen met deux lancers (31-29), et temps-mort pour Phil Jackson. Deux stats : Gasol en est à 3/12 aux tirs… avec quatre tirs contrés ; 3/8 aux lancers pour LA.
Et Boston reprend le large (38-31) après deux numéros de Rasheed Wallace et Paul Pierce. Et derrière, premier accrochage entre les deux « amis » Artest et Pierce. Artest (11 pts !) met ses deux lancers. Ron-ron est le go-to-guy des Lakers ce soir. Le match devient très haché. Les fautes pleuvent. Attention, qui entre sur le parquet ? Brian Scalabrine ! Nate Robinson en rigole sur le banc, et à la place des Lakers, on prendrait ça comme une insulte ! Après une défense de 20 secondes sur Odom. Scalabrine retourne sur le banc. Le score n’évolue pas, et on atteint la pause sur la marque de 40-34 pour Boston.
Bryant et Gasol cumulent un affreux 6/26 aux tirs ! Aux Lakers, Ron Artest est le meilleur marqueur avec 12 pts. En face, c’est Pierce (11 pts) qui mène l’attaque des C’s.
Boston devrait être largement devant et il pourrait regretter certains oublis au rebond, ou shoots ouverts manqués.


3eme quart-temps

...Et L.A arrache son back-to-back !
Les C’s débutent par un alley-oop entre Rondo et Garnett. Et c’est Artest qui met dedans derrière. Kevin Garnett inscrit un panier incroyable après une faute de Bryant. Mais les arbitres le refusent. C’était l’un des paniers du match à coup sûr ! Mais Garnett insiste, et il provoque encore une faute de Kobe ! 45-36 pour Boston… tandis que Kobe force, encore. +11 pour Boston. La maison jaune et pourpre est en feu. Le public est amorphe.
Temps-mort Lakers. Dans un match au score aussi étriqué, les 11 points d’avance des Celtics sont énormes.
Même + 13 (49-36) après un rebond, puis un panier de Rondo. Le meneur des C’s est sur la piste d’un triple double (10 pts, 6 pds, 5 rbds pour l’instant). Temps-mort de LA. Kobe en est à 3/17 aux tirs ! Seul Artest (14 pts) a dépassé la barre des 10 points côté Los Angeles.
Boston ralentit le jeu, et shoote après 15-20 secondes sur chaque attaque. Les Lakers retrouvent un peu de couleur en jouant simple. 48-41 à 7 minutes de la fin du temps-mort. Le Staples Center se réveille. Lamar Odom aussi qui marque sur une claquette qui ramène les Lakers à -6 (51-45). En jouant à 2 à l’heure, Boston a perdu son rythme.
Le niveau de jeu a baissé. Beaucoup, beaucoup de déchets. Et Paul Pierce en profite avec un 3-Points qui fait mal (54-45). Ca se muscle. Chaque panier est un exploit. Odom, Wallace et Kobe viennent marquer de près. Les joueurs ont les mains sur les genoux. D’autres soufflent, ou souffrent. Le Sheed prend sa 4eme, et Pau Gasol le sanctionne avec deux lancers. 56-51 pour Boston. Il reste 2min12 à jouer. Pau Gasol et Kobe Bryant ont un double double en poche. Tout le monde est debout dans la salle : le public, les remplaçants.
Alors que Derek Fisher a rejoint les vestiaires avec une entorse à la cheville (il revient rapidement), Lamar Odom continue son chantier énorme. Il ramène les Lakers à -4 (57-53). Revoilà Scalabrine pour la dernière attaque. Il oublie de shooter… et Los Angeles hérite du dernier ballon du quart-temps.
57-53 pour Boston. Les Celtics ne profitent pas de la maladresse de Kobe Bryant (5/20 aux tirs). Ils pourraient le regretter. Côté Lakers, Artest et Odom sont les facteurs X du soir.


4eme quart-temps

Gros panier de Pau Gasol, avec la faute, pour débuter le money time. Mais l’Espagnol manque le lancer (57-55). Les Lakers gagnent tous les ballons perdues et les rebonds qui trainent. L’envie est de nouveau côté Lakers. Kobe revient sur le parquet. Premier ballon, et premier shoot manqué. Un de plus. Et derrière il perd un ballon, et prend une faute. Soirée cauchemar pour lui. Mais Boston n’en profite pas et ne marque plus. Alors, Boston revient aux systèmes simples : passe lobée de Rondo pour Garnett. 59-55 et temps-mort Lakers. Il reste 9 minutes à jouer. La stat qui tue : les 21 rebonds offensifs des Lakers !!!
Kobe va chercher des lancers sur une faute de Ray Allen à 3-points. Il met les 3 et LA revient à -1 (59-58). Ray Allen se venge avec un shoot hyper difficile ligne de fond. Et derrière, c’est Ron Artest, tout en agressivité, qui égalise ! (61-61). On entend enfin des « D-Fense » dans le public. Quel match de Ron Artest, MVP des Lakers ce soir. Ray Allen manque son premier lancer des Finals. Un signe ?
Et c’est encore au rebond que les Lakers font mal. Un énième rebond offensif de Gasol, avec la faute du Sheed (la 5eme). L’Espagnol craque aux lancers (2/7). Ce n’est pas le cas de Ray Allen qui redonne 3 points d’avance aux C’s (64-61). Et qui égalise ? Derek Fisher avec un incroyable shoot à 3-points avec une trajectoire arc-en-ciel. (64-64). C’est le genre de tir qui fait mal au mental. 2/2 à 3-points pour Fish’. Temps-mort Boston. Un coup d’œil aux fautes : Wallace (5) , Kobe et Glen Davis (4).
Et Kobe redonne l’avantage aux Lakers sur deux lancers. Les Lakers n’avaient plus mené au score depuis le milieu du 2eme quart-temps. 66-64 pour Los Angeles. Et Kobe enfonce le clou (68-64). C’est le tournant du match, et Doc Rivers redemande un temps-mort.
Paul Pierce manque un 3-points alors qu’il est tout seul. Kevin Garnett prend sa 5eme. Pau Gasol met ses lancers. Ce n’est plus le même match, et les Lakers font un mini-break (70-64). Paul Pierce inscrit enfin un panier (70-66). Derrière, Kobe Bryant monte au dunk… Pierce le contre en haute altitude. Faute, et deux lancers de plus pour Bryant. Il en met un seulement. (71-66). Garnett dunke, oublié dans la raquette (71-68). Il reste 3 minutes. Gasol provoque la 5eme faute de Garnett derrière. Les C’s sont au bord de la rupture. Gasol, encore lui, provoque une faute de Pierce. L’Espagnol (17 pts, 16 rbds) fait très mal. 74-68 pour LA. Il reste 2’14 à jouer. Pierce met deux lancers (74-70). Et derrière, Gasol marque malgré trois Celtics sur le dos. L’Espagnol redonne 6 points d’avance aux siens (76-70). Il reste 1min20.
Temps-mort Boston. La stat : 18/51 aux tirs pour le trio Gasol-Artest-Bryant. Mais ça suffit pour l’instant pour aller chercher un 16eme titre de franchise !
Et le Sheed qui met un 3-points incroyable… 76-73 ! Et Ron Artest lui répond (79-73). C’est du délire et du grand basket. Et que fait Ray Allen, il en remet un derrière ! 79-76. Il reste 45 secondes à jouer. Kobe shoote et manque… mais Gasol arrache un rebond de plus. C’est le symbole du match. Gasol ressort pour Kobe qui va provoquer la 6eme faute du Sheed. Il reste 26 secondes à jouer. Kobe est cramé. Il cherche son souffle. Il grimace. Et il met les deux lancers (81-76). 23 pts et 15 rbds pour Kobe Bryant. Il est maladroit comme c’est pas permis mais quel match tout de même !
Et après le temps-mort, Rajon Rondo arrache un rebond offensif et inscrit un 3-points ! 81-79 pour LA. Il reste 13 secondes. Quelle fin de match de folie.
C’est Sasha Vujacic qui a les lancers de la victoire. Il les met à 11 secondes de la fin. + 4 pour les Lakers (83-79). Ultime temps-mort pour Boston. La dernière attaque de Boston se termine sur un air-ball de Rondo. Les Lakers exultent. Kobe et Gasol pleurent. Quel dernier match avec un beau vainqueur, et aussi un très beau vaincu.




Sources Basketusa.com / Basketsession.com


Moustapha Sakho

Vendredi 18 Juin 2010 - 04:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.