contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Etudiants haïtiens : une partie des premiers diplomés est rentrée au bercail (Amicale)





Etudiants haïtiens : une partie des premiers diplomés est rentrée au bercail (Amicale)
Il reste actuellement ‘’à peu prés 80-90 étudiants haïtiens’’ au Sénégal, sur les 162 accueillis dans les universités sénégalaises, suite au séisme survenu dans leur pays le 12 janvier 2010, a annoncé William Estéma, président de l’Amicale des étudiants haïtiens (AEH).

‘’Des étudiants haïtiens sont repartis dans leur pays d’origine pour servir leur patrie. Ceux qui sont retournés au pays ont fini leurs études. Ils ont obtenu la licence, excepté un seul qui a décroché son master’’, a déclaré M. Estema, dans un entretien exclusif avec l’APS.

Trouvé au Point E, dans un immeuble, William Estéma a précisé que ‘’parmi les étudiants haïtiens qui sont retournés au pays, certains étaient malades et leurs parents leur ont demandé de rentrer au bercail’’.

Il a indiqué que l’intégration de ses compatriote ‘’se passe lentement mais normalement’’.

‘’Nous sommes considérés comme des étudiants sénégalais, nous percevons la bourse (36.000 francs) chaque mois. Nous n’avons cependant pas encore célébré un mariage entre étudiants haïtiens et sénégalais’’, a-t-il indiqué.

Se considérant comme ‘’des fils arrachés à leur terre natale’’, le président de l’Amicale des étudiants haïtiens a fait part du vœu de certains d’entre eux de ‘’rester encore un peu plus longtemps au Sénégal, à la fin de leurs études’’.

‘’Nous sommes chez nous ici, nos ancêtres sont d’ici. C’était un rêve de découvrir l’Afrique. Voila pourquoi nous avons envie de rester mais le devoir nous appelle à retourner en Haïti qui a besoin de nous’’, a t-il ajouté.

Le 12 janvier 2010, un puissant séisme d'une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter avait frappé Haïti, faisant plus de 250.000 morts, des milliers de blessés, et des dégâts matériels énormes.

Ce drame avait également causé la mort de 400 professeurs et la destruction de la plupart des infrastructures universitaires du pays.

Dans un élan de solidarité sans précédent, la communauté internationale s'était mobilisée pour apporter l'aide d'urgence et sauver des vies.

Sur cette lancée, le chef de l’Etat sénégalais d’alors, Abdoulaye Wade, avait décidé d'accueillir 162 étudiants dans les universités sénégalaises, pour les aider à poursuivre leurs études.

Sur les 162, la grande majorité (132) avait été orientée à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, 25 à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, 5 s’étaient inscrits en santé communautaire à l’université de Bambey.

APS

Mardi 20 Mai 2014 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.