contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Exclusif ! PRÉSIDENTIELLE 2012 : Le sondage qui bouleverse tout dans l'opposition (DOCUMENT)



Au moment où la coalition Benno Siggil Senegaal cherche toujours son candidat de l’unité et du rassemblement et que les partisans de Me Abdoulaye Wade mobilisent des sommités juridiques pour démontrer la validité de sa candidature, voilà qu’un sondage exclusif en notre possession tranche le débat. Et de quelle manière !



Exclusif ! PRÉSIDENTIELLE 2012 : Le sondage qui bouleverse tout dans l'opposition (DOCUMENT)
Me Abdoulaye Wade : 53 % ; Ousmane Tanor Dieng : 18 % ; Macky Sall : 11% ; Idrissa Seck : 9 % ; Moustapha Niasse : 4 % ; autres : 5%. Tels sont les résultats exclusifs d’un sondage que nous avons parcouru. D’ailleurs, le ton en a été donné dimanche, lors de l’émission politique "Grand Jury" de la Rfm animée par notre confrère Mamadou Ibra Kane, par Me El Hadji Amadou Sall. Ancien garde des Sceaux, ministre de la Justice et actuel porte-parole du candidat Wade, il affirmait avec insistance que «des études, en leur possession, donnaient leur candidat largement vainqueur, dès le premier tour au soir du 26 février 2012».

Pour sa part, «Le Pays au Quotidien» a pu se procurer les bonnes feuilles de ce sondage qui circule dans les directoires de campagne des différents candidats en lice. Même si la loi interdit, leur publication, à fortiori la divulgation des sources, les sondages et études sur les intentions de vote sont de plus en plus tolérés dans la presse quotidienne. Pour en revenir à l'étude en question, il faut faire remarquer qu’elle a été effectuée au cours des trois premières semaines d'octobre, plus exactement du 1er au 21 octobre 2011. Prenant en compte les 10 plus grands départements électoraux du Sénégal (Dakar, Pikine, Mbacké, Thiès, Mbour, Kaolack, Guediawaye, Rufisque, Kaffrine, et Podor), elle a concerné un échantillon de 12500 personnes âgées de 18 à 60 ans.


Exclusif ! PRÉSIDENTIELLE 2012 : Le sondage qui bouleverse tout dans l'opposition (DOCUMENT)
Surprises à la pelle

Aussi, il est ressorti de l’analyse des intentions de vote des surprises. Et pas des moindres. La première, si toutefois c’en est une, est la réélection avec 53%, dès le premier tour, de Me Abdoulaye Wade. Mais, son taux s’est érodé de 3 points par rapport aux résultats de 2007 quand il sortait vainqueur avec 56 % des suffrages exprimés.

Le deuxième enseignement de ce sondage est la percée de 4 points, par rapport à 2007 où il pointait à 14,5%, d’un certain Ousmane Tanor Dieng. Aujourd'hui, il est crédité de 18% et vient, loin derrière Wade, en deuxième position. Candidat pour la première fois à une élection présidentielle, Macky Sall est la véritable révélation de cette étude qui le classe troisième avec 11 %.

La quatrième place est revenue à Idrissa Seck qui perd 5 points d’un scrutin à l’autre. En effet, de 15,5% en 2007, le maire de Thiès est crédité de 9%. Mais, la grande surprise de ce sondage est la descente aux enfers de Moustapha Niasse. De 6% en 2007, le leader de l’Alliance des forces de progrès (Afp) est aujourd'hui crédité de 4%. Quant aux autres candidats en lice (Ceikh Bamba Dieye, Ibrahima Fall, Mamadou Lamine Diallo, Moussa Touré, Cheikh Tidiane Gadio…), ils se disputent les 5% restants.

PAPA SOULEYMANE KANDJI (Le Pays)

Mis en Ligne : Piccmi.com

PiccMi.Com

Mardi 22 Novembre 2011 - 12:11



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par uktytt le 22/11/2011 13:41

VOUS N'ETES QUE DES FILS DE PUTE . QUI A FAIT CE SONDAGE? HEIN? FUCK YOU BASTARDS.

2.Posté par mistergaga le 22/11/2011 22:02

mensonge

3.Posté par Leuz le 23/11/2011 08:43

Il faut chercher pour savoir à qui appartient le journal "Le Pays", vous saurez que ce n'est pas surprenant qu'il mente

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.