contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Exclusif! L’intense lobbying de la mairie de Paris en faveur de Khalifa Sall



C’est connu: le maire de Dakar, Khalifa Sall, entretient d’excellents rapports avec la majorité socialiste qui dirige la mairie de Paris. La maire, Anne Hidalgo, qui ne s’encombre pas de fioritures diplomatiques pour exprimer sa désapprobation de l’incarcération de son homologue dakarois, a fait une déclaration publique dans laquelle elle qualifie de cabale politique ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.



L’édile de la capitale française ne s’arrête pas là. Elle s’emploie, depuis l’éclatement de cette affaire, à inculquer aux officiels français, à commencer par le président Emmanuel Macron, sa position sur ce dossier. Non sans succès. Yerimpost est en mesure d’écrire que même le Quai d’Orsay voit d’un mauvais œil ce qu’il perçoit comme une manœuvre pour empêcher Khalifa Sall d’être candidat à la présidentielle de 2019.
En dehors d’Anne Hidalgo, ses collaborateurs s’investissent. Adjoint à la maire de Paris chargé des relations internationales et de la francophonie, l’avocat Patrick Klugman (cabinet Pk avocats) a constitué un pool d’avocats parisiens (Jean-Pierre Mignard, Mario Pierre Stasi et Christian Saint-Palais) pour défendre Khalifa Sall. Klugman (sur la photo) ne s’est pas arrêté là. Ce juif connecté, homme de réseaux, a insufflé au Conseil de Paris, en décembre 2017, l’idée de la mise sur pied d’un Observatoire international des maires en danger. Un organe destiné à protéger des personnalités qui, comme Khalifa Sall et l’ex-maire de Cotonou, Léhady Soglo, sont brimées par la justice de leur pays.
Khalifa Sall a des alliés sûrs à Paris…
yerimpost

PiccMi.Com

Jeudi 8 Février 2018 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.