contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Exil forcé : Seydou GUEYE dément Karim Wade



Après la sortie de karim WADE qui indique avoir été expulsé de son propre pays, la réplique ne s’est pas faite attendre.



Et c’est Seydou GUEYE qui monte au front. Pas en tant que membre du Gouvernement, mais Porte-parole de l’APR. Selon lui, Karim WADE est au Qatar par sa seule volonté. «Aussi, afin que nul n’en ignore, c’est sur la base d’une lettre de l’Emir du Qatar, appuyant une requête de la famille Wade, que le président de la République Macky SALL a accordé, pour des raisons humanitaires, une grâce présidentielle à Monsieur Karim WADE», souligne Seydou GUEYE dans un communiqué.
Pour le Porte-parole de l’APR, Karim WADE «a quitté le Sénégal par vol privé en compagnie d’un de ses amis. S’il a pris volontairement cette décision, il en connaît seul les rasions ». Et Seydou GUEYE de poursuivre en enfonçant le clou. «C’est certainement pour les mêmes raisons qu’il fuit la France, son autre pays, et l’Allemagne où ses amis de Fraport sont à présent mis en examen par la justice. Serait-il interdit de séjour en France ou en Europe ?», s’interroge-t-il.
Avant de donner ce qu’il croit être les véritables raisons qui maintiennent l’ancien ministre au Qatar. «Monsieur Karim WADE sait pertinemment qu’il doit faire face au Sénégal à des sanctions financières auxquelles il ne saurait se soustraire en vertu de la décision de justice prononcée à son encontre, le 23 mars 2015, par le tribunal. Que le peuple sénégalais se rassure car force restera à la Loi ; tout dettier solvable s’exposant volontairement aux contraintes judiciaires appropriées en cas de refus de remboursement, conformément à la Loi», déclare Seydou GUEYE.
Avec WALFNet

PiccMi.Com

Samedi 13 Janvier 2018 - 11:50



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 23:17 Discours de Macky Sall à Ndiassane


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.