contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


FETE DE LA MUSIQUE 2010 : : « LA MUSIQUE EST UN DES UNIVERSAUX DE LA CULTURE ».

OUMANE SOW HUCHARD, ETHNOMUSICOLOGUE, CONSERVATEUR ET CRITIQUE D’ART


A l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré, hier, la fête de la musique Le thème retenu cette année est : « Musique et Renaissance Africaine ».Il est à signaler que c’est Monsieur Ousmane SOW Huchard, ethnomusicologue, conservateur et critique d’art qui a été choisi pour traiter de ce sujet d’une brulante actualité .Selon le militant écologiste et député à l’Assemblée Nationale : « L’Afrique est un grand ressourcement artistique Il est grand temps d’aller vers une renaissance de la musique traditionnelle africaine car la musique est un des universaux de la culture ».




FETE DE LA MUSIQUE 2010 : : « LA MUSIQUE EST UN DES UNIVERSAUX DE LA CULTURE ».
Et le Directeur de l’ Ecole Nationale des Arts , M.DIARRA de revenir sur l’historique d’une telle célébration : « En 1981 , après les élections présidentielles en France qui avait vu la victoire de François Mitterrand ,l’idée de la mise sur pied de la fête de la musique a traversé l’idée du camp gagnant avant d’ être officialisé en 1983. Le choix du 21 Juin c’est pour le faire correspondre au solstice », a –t-il dégagé.

Faire de la musique un outil de promotion des droits humains. Telle est la vision des animateurs de l’ONDH (Organisation Nationale des Droits Humains).Selon son Secrétaire Général, Djibril Abdoul Aziz BADIANE qui s’est prêté à nos questions « Par le truchement de la musique, l’on peut bien faire la promotion des droits de l’homme .Ici, à l’ONDH, quelque soit le sujet proposé, on l’essaie de l’approcher aux droits humains. Il faut une musique qui a un sen ; des albums bénéfiques par ce qu’attentifs aux préoccupations des populations », a-til-notifié.

Ibrahima NGOM Damel




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV