contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



« FII KEKK LA, GOLO DU FI RAWEE XAC » : Une mise en garde au rusé





« FII KEKK LA, GOLO DU FI RAWEE XAC » : Une mise en garde au rusé
« Fii kekk la, golo du fi rawee xac » est un proverbe qui met en rapport deux animaux « golo » (singe) et « xac » (chien) qui, dans la mythologie wolof, sont en confrontation. Mais le singe a toujours peur du chien et essaie de lui échapper. D’après le spécialiste de la littérature orale Massamba Guèye, « kekk » signifie un espace normalement sablonneux mais dont le sable est parti où il ne reste que la terre ferme et dure. Mais dans le vrai sens du terme, « kekk » signifie la clairière. « Fii kekk la, golo du fi rawee xac » veut simplement dire, littéralement, que nous sommes dans une clairière et sur cette place, un singe ne peut pas échapper à un chien parce qu’il n’y a pas d’arbre pour grimper. « C’est un proverbe qui était très en vigueur lorsqu’il y avait ce qu’on appelle chez les wolofs le « khakhar » qui est un ensemble de chants et quolibets d’accueil prononcés à la réception d’une nouvelle mariée dans un domicile conjugale », indique-t-il. C’était une façon de montrer à la nouvelle mariée que la vie qui l’attend n’est pas de tout repos, qu’elle n’est pas venue pour une lune de miel mais plutôt pour un combat, car elle doit travailler pour que ses enfants aient une fin heureuse. « Ce message était entendu par la femme pour lui faire comprendre de ne pas de tricher avec son mari », de ne pas imiter le singe parce qu’ici il n’y a pas d’arnaque possible. C’était en quelque sorte un message d’alerte », précise-t-il.

Dans d’autre sphères sociales, prononcer ce proverbe signifiait dire à quelqu’un d’avance qu’il est impossible de faire passer une arnaque puisqu’il a affaire à un interlocuteur vigilant et aussi rusé. C’est aussi un proverbe qu’on peut dire dans deux situations différentes. Lorsqu’un homme essaie de tromper une femme et vice versa, chacun d’eux peut dire à l’autre de ne pas jouer avec les sentiments car cela ne va pas marcher. Toutefois, Massamba Guèye demande à ce que les gens revoient l’utilisation de ce proverbe, car on entend souvent les gens dire « Fii kekk la, nenn du fii bondee », alors que ce proverbe n’est pas le bon parce que « bondee » est une déformation du verbe bondir. « Le vrai proverbe, c’est « fii kekk la, golo du fii rawee xac », ce qui intéresse toujours le golo (singe), c’est d’échapper au xac (chien) », précise-t-il.

Maguette GUEYE DIEDHIOU
Source Le Soleil

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Jeudi 30 Septembre 2010 - 10:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.