contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Facebook a testé son drone pour étendre l'accès à internet dans les zones reculées





Facebook a testé son drone pour étendre l'accès à internet dans les zones reculées
Nom de code «Aquila». Sa fonction: apporter un accès à internet dans des zones reculées. Le drone solaire de Facebook, de l'envergure d'un Boeing 737, a réussi son premier test en vol, a annoncé jeudi Mark Zuckerberg.

Aquila, malgré sa taille imposante, pèse à peu près autant qu'une petite voiture, selon Mike Schroepfer, le directeur technologique de Facebook. Il fonctionne à l'énergie solaire et pourra se maintenir en vol plusieurs mois à une altitude d'au moins 60.000 pieds (environ 18.000 mètres).

«Connecter le monde depuis le ciel»

«L'idée consiste à rester au-dessus d'une zone pour plusieurs mois d'affilée, et d'y transmettre un service internet», a détaillé Mike Schroepfer. La transmission vers le sol se ferait au moyen de lasers, tout comme la communication entre les drones. «Des appareils comme celui-ci aideront à connecter le monde entier, parce qu'ils peuvent servir à un coût abordable les 10% de la population mondiale qui vivent dans des communautés reculées, sans infrastructure internet existante», a-t-il argumenté.

Facebook réfléchit aux moyens d'apporter internet aux populations n'y ayant pas encore accès, notamment dans des zones peu développées, dans le cadre de son initiative internet.org, à laquelle participent également d'autres groupes technologiques.

Mark Zuckerberg avait évoqué dans le passé plusieurs hypothèses pour «connecter le monde depuis le ciel», et qualifié de domaine majeur de recherche la possible utilisation d'une flotte de drones comme «antennes» internet. Le géant d'internet Google a un projet un peu similaire, baptisé «Loon», pour lequel il a déjà effectué des tests en utilisant des montgolfières.


Vendredi 27 Mars 2015 - 09:23



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.