contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



GRAND-YOFF: MIMI TOURE RAILLE KHALIFA SALL "Quand un adversaire crie à la fraude, c'est bon signe'





GRAND-YOFF: MIMI TOURE RAILLE KHALIFA SALL "Quand un adversaire crie à la fraude, c'est bon signe'
PICCMI.COM- ''Quand un adversaire crie à la fraude, c'est bon signe'' pour nous. C'est la réplique apportée par le Premier ministre, candidat à la mairie de Grand-Yoff, après que Khalifa Sall a parlé de l'existence d'une filière de fraudes au niveau local. ''Au Sénégal, le système ne permet pas la fraude, et ils le savent bien, sinon l'ancien régime serait encore là'', a poursuivi Aminata Touré.

''Il (Khalifa Sall) nous parle de gens qui ont des ordinateurs ! Je lui annonce qu'on peut faire la campagne par ordinateur à travers ce qu'on appelle les réseaux sociaux. Aujourd'hui, il y a beaucoup de jeunes qui, par internet, peuvent être touchés. On peut partager notre vision avec eux'', a-t-elle indiqué.

Poursuivant sa réplique, Mimi Touré a supposé que ''si tous les gens qui possèdent un ordinateur étaient des fraudeurs, il y aurait des millions de fraudeurs. Ce n'est absolument pas sérieux et ce n'est pas bien d'ailleurs. Je pense qu'il ne faut pas avoir des assertions gratuites qui ne reposent sur rien du tout. Il faut juste aller aux élections dans le calme et les électeurs décideront'', a-t-elle conclu.

A propos de la séance d'auditions organisée par le Forum civil, la candidate de BBY la juge ''très bien. C'est aussi de la démocratie communautaire et ça entre en droite ligne de ce que je suggérais, que les candidats puissent venir partager leurs ambitions avec les populations... Parce qu'il faut qu'on passe d'un vote affectif à un vote objectif''.

Enqueteplus


Jeudi 26 Juin 2014 - 10:05



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.