contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Gravement brûlée, une femme accuse sa cigarette électronique



Une femme de 64 ans dit avoir été brûlée au 3e degré par la batterie de sa cigarette électronique qui a explosé dans sa poche le 6 septembre dernier à Limoges. Elle a fait procéder à un certificat médical et envisage des poursuites judiciaires.



Gravement brûlée, une femme accuse sa cigarette électronique
Les dangers et l'utilité de la cigarette électronique font toujours débat. Mais les risques que présentent leurs batteries pourraient également faire polémique après la mésaventure arrivée à une femme de 64 ans, brûlée au 2e et au 3e degré le 6 septembre dernier. Selon cette habitante de Limoges, c'est l'explosion de la batterie de son e-cigarette qui est la cause de ses blessures.

Selon le Populaire du Centre, qui rapporte les faits, la sexagénaire était en train de regarder la télévision lorsque la batterie de sa cigarette électronique, qu'elle avait dans sa poche, a soudain explosé. Lui causant de graves brûlures à la hanche et au ventre.

Le fabriquant "étonné"

La victime dit avoir les preuves de l'accident : elle a fait procéder à un certificat médical aux urgences, et a gardé la batterie endommagée de son e-cigarette, ainsi que le pantalon qu'elle portait lors de l'incident, partiellement brûlé. La Limougeaude a pris contact avec un avocat qui lui a conseillé de porter plainte.

Interrogé, le fabriquant s'est dit "étonné par cette histoire", selon le Populaire du Centre, et veut prendre contact avec la victime. Cette dernière dit vouloir seulement "que cet accident ne puisse plus se reproduire". Et précise qu'elle n'a contre la cigarette électronique : "Elle m'a réellement apporté une aide à la sortie du tabac."


Metro.fr

PiccMi.Com

Samedi 20 Septembre 2014 - 08:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.