contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Guinée: la voiture de l’opposant Cellou Dalein Diallo visée par un tir?



Le chef de file de l'opposition a dénoncé un tir sur sa voiture mardi 23 octobre alors que Cellou Dalein Diallo souhaitait rejoindre ses militants pour un rassemblement qui avait été interdit par les autorités.



En fin de matinée mardi, le leader du parti UFDG s'apprêtait à rejoindre ses partisans à qui il avait demandé de se mobiliser pour dénoncer les conditions d'installation des conseils communaux. Mais Cellou Dalein Diallo raconte que sa voiture a été arrêtée par les forces de l'ordre à deux kilomètres à peine de son domicile.

« Ils nous ont arrosés de gaz lacrymogènes au point qu’on n’arrivait plus à se voir, on avait mal aux yeux. C’est alors qu’on a tiré sur ma voiture, raconte-t-il. La balle a percé le pare-brise et est allée percer la lunette arrière de la voiture. »

L'opposant a même publié des photos de sa voiture sur Twitter :

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Cellou Dalein Diallo
@Cellou_UFDG
Les balles ont brisé le pare-brise de mon véhicule et blessé mon chauffeur. Nous avons à faire à un État voyou et criminel!

15:22 - 23 oct. 2018
154
145 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
La balle n'a pas fait de victime. Le chauffeur a été très légèrement blessé par des éclats de verre, mais Cellou Dalein Diallo dit se sentir en danger.

Démenti des autorités

De leur côté, les autorités mettent en doute les propos du chef de file de l'opposition. Le ministre de l'Information, Amara Somparé, assure qu'aucun coup de feu n'est venu des gendarmes et policiers.

« Je suis très surpris d’entendre qu’une balle aurait traversé son pare-brise parce que les forces de maintien de l’ordre qui sont déployées dans la ville pour disperser les manifestants ne sont équipées que d’armes conventionnelles de maintien de l’ordre. Donc, un coup de feu ne peut pas partir du côté des forces de l’ordre », assure-t-il.

Le ministre de l'Information précise par ailleurs que la marche était interdite par les autorités en raison d'un risque important de trouble à l'ordre public.

PiccMi.Com

Mercredi 24 Octobre 2018 - 01:32



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.