contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



HOMICIDE INVOLONTAIRE : Le scootériste dérape de sa trajectoire et heurte mortellement un vieillard





HOMICIDE INVOLONTAIRE : Le scootériste dérape de sa trajectoire et heurte mortellement un vieillard
Il s'en est fallu de peu, pour que le scootériste Abdou W. Ndiaye soit condamné à une peine ferme de 6 mois. En effet, dans son réquisitoire,
le procureur de la République, n'a pas raté le mis en cause, ainsi que tous les scootéristes qui dictent leurs lois, sur la route, avait requis la
peine ferme de 6 mois à l'encontre du sieur Ndiaye. Il faut dire, que ce qui a été une circonstance aggravante, pour le mis en cause, c'est qu'il n'était détenteur, ni d'un permis de conduire, encore moins d'une assurance. Ce qui fait que les héritiers de la victime, devront se rabattre sur le fonds de garantie automobile, pour se faire dédommager. Quoi qu'il en soit, il faut noter que le jour des faits, Abdou W. Ndiaye qui est tailleur de son état, avait quitté Thiaroye, où il s'était rendu pour acheter des fournitures, pour rejoindre son domicile, sis à la Médina. Il était donc, à bord de son scooter, lorsque coincé dans les embouteillages, il a cherché, comme d'ailleurs tous les scootéristes, à se faufiler entre les véhicules. Du moins très impatient, il ne s'était pas limité à se faufiler entre les véhicules, mais avait même eu le toupet de rejoindre le trottoir. C'est d'ailleurs dans ces circonstances qu'il a violemment heurté un vieil homme, qui avait une canne à la main et qui tentait de traverser la chaussée. Originaire de la Mauritanie, Ben A, Ould Mariama, a rendu l'âme sur le champ. Voulant tirer la couverture sur lui, Abdou W. Ndiaye, n'a pas hésité à jeter le discrédit sur la victime. «Il était amnésique et c'est lui qui est tombé sur moi», a-t-il dit à la barre. Une phrase qui a eu pour effet de faire sortir le procureur de ses gonds. Il faut dire que, si une partie de la famille de la victime s'en est remis à la volonté divine, après le décès du vieillard, l'un des fils de la victime, qui réside actuellement en Mauritanie, n'a pas voulu que la mort de son père reste impunie. Il faut à ce propos, préciser que, c'est ce dernier qui a retardé la procédure et qui est la cause des nombreux renvois de cette affaire. C'est donc après plusieurs renvois, que le tribunal a décidé, hier, de juger cette affaire, malgré l'absence de la partie civile. Dans son réquisitoire, l'avocat de la défense, qui a plaidé la bienveillance de la loi et notamment une peine assortie de sursis, a souligné que «nous avons un Code de la route avec beaucoup de lacunes». S'insurgeant également contre le fait qu'il n'y a pas une structure, pour un passage de permis de conduire pour les scootéristes, Me Sadio Diaw a, tant bien que mal, tenté de tirer d'affaire son client. Ce qui n’a pas empêché à ce dernier de prendre une peine ferme d'un mois.
Ndèye Anna NDIAYE

source: Populaire


Mercredi 1 Février 2012 - 16:39



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Août 2018 - 12:38 De la cocaïne retrouvée dans des ananas


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.