contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com - L'Oiseau qui survole toute l'Actualité


Habib Faye : "Le jazz-fusion n’est pas opposé au mbalax"


Le bassiste sénégalais Habib Faye s’est refusé à opposer le jazz-fusion, qu’il promeut, au mbalax, parlant du premier comme d’une fenêtre sur le monde en partant du second, un style tout en rythme intégré par l’artiste dans sa dernière production, mais qui selon lui s’impose tout autant dans le quotidien du Sénégalais ordinaire.




Habib Faye : "Le jazz-fusion n’est pas opposé au mbalax"
 
"Moi, je considère ma musique comme une musique africaine déjà, mais qui a une certaine ouverture sur d’autres musiques" du monde", a déclaré l’artiste qui était jeudi l’un des invités de l’émission "Couleurs tropicales" diffusée sur RFI.
 
Le mbalax, "c’est quelque chose qu’on vit tous les jours, qui est en nous. C’est la façon de marcher, de danser", a-t-il dit, soulignant qu’en dépit des apparences, il n’est en rien opposé au style traditionnel représenté par le mbalax.
 
Au contraire, le bassiste a déclaré avoir "subtilement" intégré ce style prisé des Sénégalais dans son dernier album, H2O, bien qu’il ne soit pas massivement présent dans sa nouvelle production présentée par lui comme un résumé de ses différentes expériences.
 
"Je voudrais à travers cet album ressusciter toutes les bonnes expériences que j’ai eues", a-t-il indiqué non sans réaffirmer son opposition au concept de World music, une appellation cherchant à "fermer la musique africaine".
 
"Moi, le terme world music ne me plait pas tellement", a-t-il déclaré. Des "termes appropriés" devraient être selon lui trouvés pour classer les musiques africaines, "au lieu de tout mettre dans le même sac".
 
Né dans une famille de musiciens, Habib apprend la guitare avec ses frères, Lamine qui participera au Super Diamono de Omar Pène, et Boubacar alias Vieux.
 
En 1984, il débute comme bassiste du Super Etoile de Youssou N’Dour. Depuis, il est resté fidèle à Youssou pour qui il compose et arrange bon nombre de chansons.
 
Habib Faye a sorti en 2004 son premier album jazz "Live in Central Park". Huit titres enregistrés live au Central Park de Dakar en hommage à Jaco Pastorius, le célèbre bassiste de Weather Report qu’Habib considère comme son maître.
 
Youssou Ndour, Angélique Kidjo, Manu Dibango, Idrissa Diop, entre autres artistes de renom, ont participé à H2O, son nouvel album dont il a entamé la promotion en France, notamment.
 
BK/ASG




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV