contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



INFANTICIDE A NGAPAROU : Odette Dasylva accouche et jette son bébé dans une maison en construction



Une affaire d’infanticide survenu dans la nuit du dimanche au lundi secoue la commune de Ngaparou, dans le département de Mbour. C’est une jeune fille du nom d’Odette Dasylva qui a mis au monde un bébé avant de le jeter dans une maison en chantier. Le bébé a été retrouvé mort le jour de la Tabaski dans la matinée. Quant à la maman, elle a été arrêtée dans la soirée du lundi, après quelques heures de cavale.



INFANTICIDE A NGAPAROU : Odette Dasylva accouche et jette son bébé dans une maison en construction
MBOUR – Dure aura été la fête de Tabaski du côté de la ville de Ngaparou. En effet, une jeune fille d’une vingtaine d’années y a commis un infanticide le jour de l’Aïd el Kébir, jettent ainsi l’effroi dans cette commune du département de Mbour. Odette Dasylva, c’est le nom de la jeune fille, qui a été interpellée par la gendarmerie, a mis au monde un bébé, dimanche en fin de soirée, loin des regards. Mais alors que tout le monde dans le quartier de Diamaguène était au courant de sa grossesse, elle n’a pas pour autant hésité un seul instant à aller jeter le nouveau-né.

En fait, Odette n’a pas cherché loin pour se débarrasser de l’enfant qu’elle venait de mettre au monde. Elle a en effet choisi de balancer le nouveau-né dans la maison en construction qui jouxte son domicile. Et c’est là, sur les herbes, que les voisins ont découvert l’insoutenable, lundi dans la matinée, au moment où tous s’affairaient pour procéder au sacrifice du mouton à l’occasion de la fête de la Tabaski. Mais dès que le corps sans vie du bébé a été découvert et la gendarmerie alertée, tous les soupçons se sont tournés vers Odette Dasylva puisque étant la seule fille, dans les environs, qui portait une grossesse avancée.
Seulement, certainement consciente de ce qui l’attendait à la suite de cet infanticide, Odette avait déjà fini de se fondre dans Ngaparou. Mais comme cette commune n’est pas si grande que ça, la nouvelle a vite fait de se répandre comme une traînée de poudre. Et Odette d’être démasquée là où elle s’était réfugiée pour échapper à son sort. Elle sera arrêtée par les gendarmes lancés à ses trousses lundi, en début de soirée. Soit moins de 24 heures après son acte.
À Ngaparou où on ne parle, depuis avant-hier, que de cette affaire, on s’interroge, à savoir si le bébé est venu au monde vivant où s’il est mort né. On se demande aussi comment cette jeune fille a pu commettre un tel acte, d’autant qu’elle est déjà mère d’un premier enfant naturel aujourd’hui âgé de 4 ans. Quant au père de l’enfant qu’Odette a jeté, les supputations vont bon train sur son identité. A Ngaparou, on pense savoir que c’est l’amant même d’Odette Dasylva qui serait l’auteur de sa grossesse. Mais depuis la survenue des événements, celui-ci reste introuvable. L’enquête de la gendarmerie qui est en cours nous édifiera certainement sur cette affaire d’infanticide sous peu.

Mountaga KANE (Correspondant)

Source Le Populaire

via Xibar.net


Jeudi 10 Novembre 2011 - 11:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.