contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



INSOLITE FAIT DIVERS A JOAL : Une dame enceinte de 8 mois escalade nuitamment un mur de près de 3 mètres pour commettre un larcin dans une résidence privée





INSOLITE FAIT DIVERS A JOAL : Une dame enceinte de 8 mois escalade nuitamment un mur de près de 3 mètres pour commettre un larcin dans une résidence privée
Un fait insolite s’est produit le 8 juin dernier au quartier Diamaguène de Joal. Il s’agit d’une prouesse surréaliste accomplie par une dame de 21 ans. Portant une grossesse de 8 mois, Fatou Kiné Diop est parvenue à escalader, on ne sait comment, un mur de près de 3 mètres, pour commettre un cambriolage dans la résidence privée du Français Bernard Tuhot.

A Joal, l’énoncé du nom Fatou Kiné Diop renvoie à cette dame âgée de 21 ans, domicilié au quartier Diamaguène et qui est tristement célèbre pour ses multiples démêlés avec dame justice, sanctionnées par quelques séjours en milieu carcérale. Mais cette crasseuse réputation est en réalité un secret de polichinelle pour les habitants et les pandores de Joal. Cependant, ce qu’une bonne partie de ses derniers ignorent certainement d’elle, c’est son imagination fertile et son audace, qu’elle met en branle pour perpétrer un forfait. En 2011 déjà, elle administrait de fort belle manière la preuve de cette constance, en réussissant un larcin, même si, au finish, elle a atterri entre quatre murs.

Il y a environ quatre mois, cette dame qui serait encore dans les liens du mariage et qui est mère d’un enfant se distingue dans son sport favori. Sa cible, une résidence privée appartenant au Français Bernard Tuhot. A l’époque, Fatou Kiné Diop était parvenue à s’inviter dans ladite résidence à l’insu du maître des lieux et de ses préposés à la sécurité. Elle parvient à mettre la main sur un lot d’objets de valeurs, dont un ordinateur portable, une clé Usb, une forte somme d’argent. La victime française avait porté plainte, en vain. Il était loin de s’imaginer que ce cambriolage porte la signature de Fatou Kiné Diop. Visiblement boostée par sa prouesse, elle a décidé de récidiver. Ainsi, dans la nuit du 7 au 8 juin dernier, elle s’est présentée nuitamment à la devanture de la résidence privée du Français, sise au quartier Diamaguène, en bordure de mer. Le maître des lieux qui se trouve en France avait confié la garde de sa demeure au sieur Gorgui Gningue. Ce dernier, qui devait s’absenter momentanément, avait pris le soin de verrouiller à double tour, les différentes issues de la villa. Ainsi, pour s’inviter dans l’enceinte de la résidence, Fatou Kiné Diop va réussir une prouesse surréaliste.

«Elle a escaladé le mur de sécurité haut de près de 3 mètres, alors qu’elle porte une grossesse vieille de 8 mois», ont renseigné des sources concordantes.

Une fois dans la cour, révèle-t-elle aux pandores enquêteurs, «j’ai défoncé la porte de la chambre du Français Bernard Tuhot. Seule dans sa chambre, je me suis mise à regrouper mon lot de butin fort de plusieurs objets de valeur, mobilier ménager et de bureau…». Seulement, elle n’aura pas le temps de concrétiser son forfait. De retour, le préposé à la sécurité des lieux, Gorgui Gningue, l’a surprise dans la chambre de son patron. «J’ai eu la surprise de remarquer que le visiteur de la villa est une dame qui portait une grossesse très avancée. Alors, j’ai alerté des voisins, puis les pandores qui l’ont retrouvée devant son butin. Elle a été cueillie et conduite à la brigade. Face aux hommes du commandant Cheikh Omar Ndoye, elle a avoué son forfait. Cependant, jusqu’au moment de son déferrement au parquet de Thiès, le 11 juin dernier, pour vol aggravé, son supposé époux n’avait pas fait signe de vie.

PiccMi.Com

Jeudi 14 Juin 2012 - 20:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.