contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Il y a soixante-dix ans, l'appel du 18 juin



Le 18 juin 1940, le général de Gaulle lançait depuis Londres un appel historique enjoignant les Français à continuer la lutte contre l'armée allemande. La veille, le maréchal Pétain, nommé à la tête du gouvernement français, avait annoncé à la radio la capitulation du pays, marquant le début de l'Occupation.



"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre, et ne s'éteindra jamais", a déclaré le général. Ces mots sont célèbres, mais contrairement à une idée reçue, il n'en existe aucun enregistrement, audio ou vidéo. Il est en fait souvent confondu avec un autre appel daté du 22 juin, qui fut lui enregistré, ou avec l'affiche "A tous les Français", placardée sur les murs en Angleterre en août 1940.

Peu de Français, nombreux sur les routes de l'exode, ont entendu l'appel radiophonique sur la BBC. Il se fit surtout connaître par des retranscriptions écrites dans des journaux régionaux, comme le Petit Provencal ou Marseille Matin. Un grand nombre de ceux qui formeront les Forces françaises libres (FFL) n'ont pas attendu l'appel de De Gaulle pour gagner Londres. Mais des personnalités telles que Pierre Mendès-France sont parties en direction de la capitale anglaise après l'avoir entendu.

L'impact de l'appel du 18 juin fut donc relativement faible au moment de sa diffusion. Mais il assoira la légitimité politique de Charles de Gaulle à la Libération, et représente toujours l'acte fondateur de la Résistance française.

Vendredi 18 juin 2010, à l'occasion du 70e anniversaire de l'appel, Nicolas Sarkozy se rendra au siège historique de la BBC, puis au 4 Carltons Gardens, QG du général de Gaulle à Londres pendant les quatre ans de lutte de la France Libre. A Paris, un grand spectacle son et lumières sera donné sur l'esplanade des Invalides pour commémorer l'un des événements historiques les plus marquants de l'histoire récente de la France.

Le Monde.fr

PiccMi.Com

Vendredi 18 Juin 2010 - 07:48



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.