contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Incident à la soirée sargal Foot pros : Mohamed Diao , fils de Baba Diao d'Itoc dégaine un Pistolet





Incident à la soirée sargal Foot pros : Mohamed Diao , fils de Baba Diao d'Itoc dégaine un Pistolet
Piccmi.com - «Bien venu dans le far west !» Barthélemy Dias ne croyait pas si bien dire quand, après avoir utilisé ses pistolets sur des nervis venus attaquer sa mairie de Mermoz-Sacre Cœur, il le déclaré à travers les médias. C’était en réponse à la sortie de Me Wade qui disait lui aussi que désormais ce sera œil pour œil dent pour dent.

Même s’il n’y a pas eu coup de feu, les armes sont encore sorties. C’était samedi dernier lors de la soirée de Sargal Foot pros. C’est Mohamed Diaw, un fils du célèbre Baba Diaw directeur général Itoc, qui a cette fois dégainé.

Selon des témoins de l’incident, le jeune homme aurait reproché au chauffeur du président de la Fédération sénégalaise de football d’avoir eu un geste déplacé à son égard à la suite d’un premier incident qui les a mis aux prises sur la route des Almadies. A la suite de quoi, M. Diaw au volant de sa voiture 4x4 de marque japonaise a pourchassé le pick-up que conduisait le chauffeur de Me Augustin Senghor jusque dans l’enceinte de l’hôtel King Fahd Palace le Soleil de Dakar (ex Le Méridien-Président).

"Quand il l’a rattrapé , il a insulté le chauffeur et quand ce dernier lui a renvoyé ses insultes, M. Diaw a agi comme dans les banlieues newyorkaises. En répétant l’insulte et d’ajouter que s’il réplique il va lui foutre une balle dans sa…" précise un témoin.

C’est finalement les vigiles de l’hôtel qui sont intervenus avant d’aviser les pandores, qui ont cueilli tous les deux hommes. Direction nouvelle brigade de gendarmerie de Ngor.

Après avoir été auditionné, aussi bien le chauffeur de Me Augustin Senghor que le fils de M. Diaw ont été remis en liberté. Comme il n’y a pas eu coup de feu, encore moins mort d’homme tous les deux ont dormi chez eux.

PiccMi.Com

Lundi 16 Janvier 2012 - 08:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.