contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Incitation à la violation verbale : Le CNRA met en demeure contre ZIK FM



Au cours de l’émission « TEUSS » des 16 et 17 mai 2018, l’un des animateurs, en l’occurrence M. Mouhamadou Mansour DIOP, utilisant l’antenne à des fins personnelles, a appelé les auditeurs à proférer, en retour, des insultes à l’encontre d’une dame qui lui aurait envoyé, sur son téléphone, des messages injurieux .



Ce comportement est d’autant plus grave qu’il constitue une incitation à la violence verbale, voire physique, en livrant à la vindicte populaire cette personne, dont il s’est permis de communiquer les numéros de téléphone à l’antenne.
Monsieur DIOP, en utilisant l’antenne à des fins personnelles, en donnant les numéros de téléphone d’une personne sans son autorisation, et en invitant les auditeurs à appeler cette personne pour l’insulter directement ou à travers des messages, a violé la réglementation.
Le CNRA, après en avoir délibéré dans sa séance du 17 mai 2018 : rappelle que selon le cahier des charges applicable aux radios privées commerciales, le titulaire de l’autorisation de diffusion de programmes de radio est responsable du contenu des émissions qu’il diffuse ; appelle la radio ZIK FM à mettre un terme définitif aux dérives constatées dans l’émission TEUSS.
Le non-respect de cette mise en demeure expose la chaîne aux sanctions prévues par la loi

PiccMi.Com

Vendredi 18 Mai 2018 - 15:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.