contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Interdiction de port du voile à ses élèves : Jamra ramène l’Institut Jeanne d’Arc à la raison





Plus tôt dans la journée, la Rfm a rendu public un communiqué de l’Institut Jeanne d’Arc adressé aux parents d’élèves. La note faisait état de l’interdiction aux élèves de porter le voile. Outrée par cette mesure, l’Ong Jamra «alerte l’Etat sur le radicalisme de l’Institut Jeanne d’Arc». Une décision qui n’est pas appréciée par Mame Matar Guèye et ses camarades.
Dans un communiqué, l’Ong rappelle qu’à l’époque, de pareilles mesures avaient été prises par l’école Hyacinthe Thiandoum. A cet effet, l’organe ramène les responsables de l’établissement à se référer à la note-circulaire, prise en 2011, par le ministre de l’Education d’alors, Kalidou Diallo. «Aucun établissement ne peut avoir un règlement intérieur supérieur aux lois et décrets qui régissent le fonctionnement des écoles privées». Lesquelles lois s’inspirent toutes de la Constitution du Sénégal qui, en son article 24, garantie la liberté de culte, lit-on dans la note.
L’organe qui cite la circulaire de ministre, rappelle que «la Loi fondamentale, ainsi que le décret régissant les écoles privées au Sénégal, stipulent que celles-ci ont le devoir et l’obligation de recevoir tous les enfants sénégalais, quelle que soit leur confession. Aucun établissement ne peut avoir un règlement intérieur supérieur à ce principe». Non sans ajouter «la nécessité de faire respecter les textes fondamentaux du Sénégal, qui est un pays laïc, démocratique respectant toutes les sensibilités».
D’ailleurs, ajoutent les membres des bureaux exécutifs, le ministre avait prévenu les chefs d’établissements scolaires concernés du risque de «fermeture encouru par toute école qui dérogerait à la loi». «Ainsi, grâce à Dieu, avait été jugulée une source potentielle d’incompréhensions entre parents d’élèves musulmans et chefs d’établissements privés catholiques». (Avec Actusen)



PiccMi.Com

Vendredi 3 Mai 2019 - 01:48



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.