contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Interdit par le Cng : Bombardier-Balboa délocalisé à Bamako





Interdit par le Cng : Bombardier-Balboa délocalisé à Bamako
Interdit au Sénégal par le Cng de lutte, le combat Bombardier-Rocky Balboa devrait être délocalisé à Bamako, au Mali. Une révélation faite par le promoteur Mansour Aw au site Senego.com.

C’est le site Senego.com qui donne l’info : le combat Bombardier-Rocky Baboa aura bien lieu. Et il se tiendra finalement à Bamako «au début du mois d’août sous le signe de l’amitié entre les Peuples malien et sénégalais».
Joint par nos confrères, le promoteur, Mansour Aw, a confirmé la délocalisation de l’affiche au Mali. «Je suis en déplacement à Bamako pour les procédures administratives et les démarches nécessaires pour la mise en place de l’évènement qui nous tient à cœur», a-t-il soutenu, tout en précisant qu’ils sont confiants que l’issue du procès leur soit favorable.

Pape Dia : «Mansour Aw est au Mali pour mener des tractations»
Le Quotidien s’est rapproché du camp du «Roi des arènes» pour de plus amples informations. Même s’il n’a pas confirmé l’information, le manager de Bombardier, Pape Dia, de souligner que le promoteur s’activait pour pouvoir organiser ce combat au Mali.
«Tous ces temps-ci, Mansour Aw se trouvait au Mali pour mener les tractations en vue d’y délocaliser le combat», a lâché au bout du fil le frère du «Roi des arènes», qui tient à préciser qu’il n’est pas officiellement saisi de la question par le promoteur. «Nous sommes prêts à livrer ce combat. Car nous voulons l’offrir aux amateurs», a ajouté Pape Dia qui souhaite «le dénouement» de ce long feuilleton.
Pour rappel, le Cng avait refusé d’autoriser la tenue de ce combat entre le champion mbourois et le lutteur vivant en Suisse et spécialiste en lutte gréco-romaine. L’instance dirigeante avait exigé de Rocky Balboa de prouver sa pratique en lutte traditionnelle.
Par la suite, le lutteur «suisse» et le promoteur ont intenté un procès contre le Cng. Jugée lundi au Tribunal de Dakar, l’affaire a été mise en délibération jusqu’au 30 mai prochain.

Combat à l’étranger : le Cng incontournable ?
Le seul hic dans cette délocalisation, est que c’est au Cng de délivrer l’autorisation pour que le «Roi des arènes» puisse lutter hors du Sénégal, à savoir au Mali. Entre-temps, la justice aura donné son verdict. Un verdict qui, s’il est favorable au promoteur, devrait contraindre le Dr Alioune Sarr et son équipe à se plier à la décision de justice en délivrant une autorisation en bonne et due forme.

Lequotidien


Vendredi 13 Mai 2016 - 17:03



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.