contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



JUGES POUR TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE, CONTREBANDE ET ASSOCIATION DE MALFAITEURS : Le malien Bacaky Diakité condamnés à 10 ans de travaux forcés, ses coaccusés acquittés





Une affaire de trafic international de drogue, de contrebande et d’association de malfaiteurs a clôturé, hier, la première session de la Cour d’assises de 2012 de Dakar. Bakary Diakité, Souleymane Ndoye, Babacar Diallo et Saliou Diack étaient ainsi les hôtes à la barre. Une peine de dix ans de travaux forcés a été infligée à Bakary Diakité, tandis que ses coaccusés ont été acquittés. En effet, c’est suite à une information reçue par les policiers de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) faisant état de la reprise par le nommé Bakary Diakité dit Assane de ses activités de trafic international de chanvre indien qu’il est tombé dans les mailles de l’Ocrtis. Décidés à en savoir plus, les éléments de l’Ocrtis apprennent que le sieur Diakité exerçait ses activités entre le Sénégal et le Mali et qu’il possédait deux villas. L’une sise à Ouakam à la Cité Avion et l’autre à Ouest foire où il stockait sa marchandise. Ces pistes exploitées ont conduit, dans la nuit de 27 février 2009 à la gare ferroviaire de Dakar, à l’arrestation de Saliou Diack, l’intermédiaire transitaire, Boubacar Diallo, le chauffeur, et Souleymane Ndoye le porteur. La drogue était dissimulée dans des coupons de tissus Bazin, dans des balles en sisal et était au nombre de 192. A la barre, B. Diakité, 44 ans, a soutenu qu’il ignorait le contenu des colis et que son rôle était juste de chercher un transitaire pour la nommée Fatouma Coulibaly. Et ce, même s’il reconnaît avoir été à deux reprises condamné pour des affaires similaires. Quant à sa maison d’Ouest Foire, il dit que c’est une amie d’un de ses cousins qui en est la propriétaire. Concernant Saliou Diack, 55 ans, il soutient s’être limité à son travail de transitaire. D’où son ignorante du contenue des colis. Il ajoute par ailleurs avoir été mis en rapport avec Diakité par Souleymane Ndoye, porteur à la gare. Boubacar Diallo, le chauffeur qui devait transporter les colis, a nié toute implication dans cette affaire. Quand à Souleymane Ndoye, il confie que B. D. l’a abordé pour lui demander de le mettre en rapport avec un transitaire. Même s’il a, par moment, fait rire la Cour avec son accent Sérère, Waly
Ndour, le gardien de la maison d’Ouest Foire, a nié les faits avant d’ajouter qu’il ne connaît pas ces co-accusés. Selon le témoin Mahécor Ibrahima Seck, agent de douane à la retraite, Saliou Diack ne s’était pas acquitté de toutes les formalités douanières. L’Avocat général, Madiaw Diaw, avait du reste requis un acquittement pour Babacar Diallo et Waly Ndour, 3 ans de prison pour Souleymane Ndoye et Saliou Diack et 20 ans de travaux forcés pour Bakary Diakité. Les conseils de Waly Ndour avaient eux demandé à la Cour un acquittement, alors que ceux de Babacar Diallo ont ajouté à cette requête une restitution de véhicule pour leur client. Une même demande a aussi été formulée par les avocats de Souleymane Ndoye de Saliou Diack et de B. Diakité.

Awa DABO (Stagiaire)

source: Populaire



Samedi 28 Janvier 2012 - 15:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.