contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Judo - 10ème Championnat D’Afrique Juniors «Nous Ne Garantissons Plus L’espoir De Médailles…»



Pessimiste, El Hadj Moussa Dia, président de la Fédération sénégalaise de Judo et Disciplines Assimilées (FSJDA) ne l'est pas certes, mais le ton utilisé lors du point de presse animé ce vendredi matin au dojo national Amara Dabo, est très alarmiste. Se sentant lâché en pleine bataille par l'Etat et les sponsors, il prévient que le Sénégal, organisateur du 10ème championnat d'Afrique de Judo Juniors, risque de ne pas participer aux compétitions si les moyens ne suivent pas.



Judo - 10ème Championnat D’Afrique Juniors «Nous Ne Garantissons Plus L’espoir De Médailles…»
Pour le président, ce championnat battra tous les records de participation avec un nombre de 250 combattants environs issus de 23 pays d'Afrique ayant déjà confirmé leur arrivée dès le 26 juillet déjà. Malheureusement, le Comité d'Organisation des 10ème Championnats de Judo Junior (COCAJJ) dont il est aussi le président, est confronté à d'énormes problèmes d'argent. «Le nombre le plus élevé de combattants à ces phases de la compétition était à Agadir. Il y avait 180 tireurs. Mais chez nous nous en attendons 250. L'Algérie qui a déjà confirmé, arrive avec une délégation de 23 personnes. Sans compter les autres pays. Même les Djiboutiens seront de la partie. Mais je suis au regret de vous apprendre que si le Sénégal ne s'acquitte pas de ses droits d'accréditation, les Lions risquent de ne pas participer aux compétitions. Nous avions dressé un budget de 80 millions et jusqu'au jour d'aujourd'hui, les 15% ne sont pas encore couverts. Cela est déplorable. Néanmoins la seule garantie et satisfaction que je puis vous donner, c'est que nous sommes fin prêts quant à l'organisation qui est déjà une chose acquise» . En effet, du point de vue organisation du Championnat, tout le matériel est fin prêt, avec un équipement de la dernière génération d'un montant de 100 millions octroyé par les partenaires italiens de la marque Tatami X, et la Fédération Internationale de Judo (FIJ). Au total 3 surfaces Olympiques, des chronos, des centaines de kimonos, des tableaux d'affichages, des bascules électroniques et autres gadgets entrant en ligne de compte pour l'organisation de ces joutes. «Seulement nous sommes victimes des soubresauts politiques avec le remaniement ministériel qui a connu le départ de Mamadou lamine Kéita». Au fait l'administration qui devait être une continuité semble s'arrêter, car les services financiers du ministère des Sports ignorent royalement l'importance de l'événement, même les médias (Chaînes de télévision) sont insensibles à l'appel du président «Si l'Etat et les sponsors ne suivent pas, le Sénégal ne prendra pas part aux joutes. Ceux que nous accueillons, seront logés, transportés et nourris avec les accréditations qu'ils nous reversent. Logiquement à la date du 30 juin, le Sénégal devait déjà donner la liste des combattants et des encadreurs, mais jusqu'aujourd'hui, rien n'est fait en ce sens, même le regroupement des combattants est mauvais. Ce qui fait que nous ne garantissons plus l'espoir de médailles avec ses enfants que je sais très excellents d'ailleurs». Au nombre des pays annoncés, outre l'Algérie, la sous région ne sera pas en reste. La Côte d'Ivoire, le Mali et la Guinée seront aussi à ce rendez-vous test pour le Sénégal qui se doit aussi d'organiser les Championnats d'Afrique Seniors en 2011.



Source SENESPORT.INFO

M.S.

Vendredi 9 Juillet 2010 - 22:08



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.