contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Kaolack : Mbombé Guèye écope 7 ans de travaux forcés pour infanticide





Kaolack : Mbombé Guèye écope 7 ans de travaux forcés pour infanticide
La Cour d’assises de Kaolack a condamné à 7 ans de travaux forcés, mercredi en sa deuxième journée d’audience, la couturière Mbombé Guèye coupable d’infanticide commis en mai 2009 dans le village de Sonkorong (Nioro), a constaté le correspondant de l’APS.

Divorcée et mère de deux enfants, l’accusée avait quitté son village natal de Médina Sabakh pour un séjour de deux semaines à Sonkorong où elle a accouché dans la nuit du 17 au 18 mai 2009 sans assistance médicale avant d’étouffer le nouveau-né.

Malgré ses dénégations à la barre de la Cour d’assises prétextant que le cœur de son bébé avait subitement arrêté de battre le lendemain de sa naissance, Mbombé Guèye est décrite par l’enquête de personnalité comme une personne vivant en parfaite harmonie avec sa société.

Elle a été condamnée à 7 ans de réclusion criminelle. La cour a ainsi accéder à la demande de l’avocat général Amady Diouf qui avait sollicité une réponse juridique rigoureuse et ferme face à la décision ‘’inhumaine et monstrueuse’’ de l’accusée de mettre fin à la vie de son bébé.

Mme Guèye a prémédité son acte en faisant le voyage vers une localité où elle est certaine qu’elle n’aurait aucune assistance médicale, a soutenu M. Diouf soulignant que ‘’cette dame a une propension à mentir, est une machine à livrer des contrevérités’’ en faisant croire qu’elle ignorait, jusqu’à l’accouchement, son état de grossesse.

Pour sa part, le conseil de l’accusée, Me Khalidou Sèye, a plaidé l’acquittement de sa cliente, estimant que le dossier d’accusation est constitué d’un faisceau de doutes devant lui profiter.

‘’Vouloir sanctionner sévèrement cette femme qui a toujours nié les faits qui lui sont reprochés reviendrait à violer les droits de ses deux enfants à être couvés par leur maman’’, a souligné Me Sèye qui a déploré le manque de certificat de genre de mort et les incohérences dans les différents procès-verbaux.

APS

PiccMi.Com

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.