contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L’ADEPT SUR LE CHANGEMENT DU CALENDRIER DES EXAMENS : "UNE DÉCISION TENDANT À RÉTABLIR L’ÉQUITÉ ENTRE LE PRIVÉ ET LE PUBLIQUE"





L’ADEPT SUR LE CHANGEMENT DU CALENDRIER DES EXAMENS : "UNE DÉCISION TENDANT À RÉTABLIR L’ÉQUITÉ ENTRE LE PRIVÉ ET LE PUBLIQUE"
L’Alliance pour la défense de l’école publique et des travailleurs (Adept) s’est fendue d’un communiqué, hier, pour exprimer son point de vue sur le changement du calendrier des examens. Après avoir salué cette décision par le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, l’Adept sous la houlette d’El Hadji Cheikh G. Diop a déploré «le manque de concertation qui a entouré tout le processus d’élaboration du calendrier de réaménagement de l’année scolaire». Tout en appelant «les autorités à plus d’ouverture à l’avenir, dans l’intérêt supérieur de l’école».

Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam a annoncé ce vendredi le changement du calendrier des examens. Une décision critiquée par bon nombre d’acteurs du système éducatif. Ce qui n’est pas le cas pour le secrétariat permanent de l’Alliance pour la défense de l’école publique et des travailleurs (Adept).

Hier, ladite structure « s’est réunie avec pour examiner le communiqué du ministre de l’Education nationale portant réaménagement du calendrier scolaire». Et, au terme de cette rencontre, leur secrétaire général national, El Hadji Cheikh G. Diop a dévoilé l’essentiel des débats.

«Prenant en compte les rapports de nos différents responsables à la base, le secrétariat permanent de l’Adept se félicite de la décision de la tutelle de procéder aux réaménagements indiqués dans ledit communiqué.

En effet, au regard de tous les jours de cours perdus pour fait de grève, une telle mesure constitue, à n’en pas douter, une décision tendant à rétablir l’équité entre le privé et le publique», lit-on dans le document rendu public. El Hadji Cheikh G. Diop de soutenir : « Nous rappelons par ailleurs que la mise en œuvre d’une telle mesure nécessite de la part des enseignants un investissement au-delà du temps de travail exigible.

Voilà pourquoi nous faisons constater que la réussite d’un tel projet sera forcément assujettie à la restitution, intégrale et dans les meilleurs délais, des sommes ponctionnées sur les salaires des enseignants. Autrement les tâches de fin d’année seraient légitimement compromises».

Cependant, «l’Adept regrette enfin le manque de concertation qui a entouré tout le processus d’élaboration du calendrier de réaménagement de l’année scolaire et appelle les autorités à plus d’ouverture à l’avenir, dans l’intérêt supérieur de l’école».

Dans la même lancée, elle a renouvelé « sa position consistant à mettre en avant l’intérêt de l’école publique et de la corporation au dessus de toute autre considération, lance à nouveau un appel à l’unité en direction de l’ensemble des organisations syndicales».

Car, souligne le secrétaire général national, «en définitive, si la prise en charge des préoccupations de nos collègues est notre seul objectif, nous ne devrions avoir aucune difficulté à nous mettre ensemble autour de l’essentiel».

Gland Place


Mardi 19 Mai 2015 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.