contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L’ETAT PROPOSE DES SOLUTIONS IMMÉDIATES À L’ENSEIGNEMENT DANS LE PARC





Le Projet d’appui au renouveau des curricula (PARC) propose des solutions immédiates, en phase avec les exigences du développement économique et social du pays, a soutenu, mardi à Dakar, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.

Le PARC est une des portes d’entrée dans le Programme pour l’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence (le PAQUET).

"De nombreux dysfonctionnements altèrent la qualité de notre système éducatif, parmi lesquels ceux afférents à l’enseignement et à l’apprentissage ne sont pas des moindres. Le PARC se propose de les circonscrire afin de chercher remède à la chose", a-t-il dit.

Serigne Mbaye Thiam présidait un atelier de partage du concept de PARC du document sur l’orientation méthodologie avec les enseignants de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF).

"Le PARC vise à cet effet, l’élaboration d’un curriculum unifié et valide, socle d’une école de qualité, des curricula portés par la formation des enseignants et par l’outillage didactique pour l’enseignement et l’apprentissage", a-t-il ajouté

Selon le ministre de l’Education nationale, "la question de la qualité s’impose au système éducatif dans sa globalité et appelle à des solutions immédiates".

Il a par ailleurs précisé que l’élaboration du PARC donne suite aux Assises de l’Education et de la Formation dont il se propose d’opérationnaliser certaines des conclusions pédagogiques.

"Ces conclusions se feront dans la continuité de la loi d’Orientation de l’Education Nationale et dans celle des différentes lettres de politique sectorielle, relativement à la nécessité d’harmoniser les programmes", a expliqué M. Thiam.

Aps


Mardi 26 Janvier 2016 - 15:02



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.