contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L’Union africaine cherche des moyens pour s’autofinancer



Le 31e sommet des chefs d’Etats de l’Union africaine se tient En Mauritanie ces 1er et 2 juillet 2018. Une rencontre à laquelle une vingtaine de dirigeants prennent part, avec en tête une priorité : faire le point sur les réformes institutionnelles initiées par le président rwandais Paul Kagame. L’un des enjeux de cette réforme consiste à permettre aux Etats africains de financer eux-mêmes cette institution.



Tout est parti d’un constat : plus de 80% du budget de l’Union africaine provient de donateurs extérieurs, ce qui limite son autonomie. Certains pays cumuls des arriérés et ne parviennent pas à s’acquitter de leur cotisation annuelle. Résultat : de nombreux projets restent lettre morte.
Pour Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine, la réforme passe par un effort financier des Etats membres. « On ne le répétera jamais assez : sans autonomie financière, notre ambitieux agenda 2063 ne sera qu’un catalogue de bonnes intentions et notre prétention au leadership continental, et à l’appropriation africaine, rien d’autre qu’un vœux pieux », avertit le diplomate tchadien.
C’est ainsi qu’est né le projet d’une taxe de 0,2 % que chaque Etat devrait prélever sur certains produits importés. Le but est de permettre aux membres de l’UA d’apporter des contributions de manière régulière.
« Chaque Etat prélève 0,2 % sur les importations éligibles et ouvre un compte Union africaine à la Banque centrale, et pour s’acquitter de sa contribution statutaire annuelle, ce qui est prélevé, est transféré du compte à la banque centrale, directement au compte de l’Union africaine au siège, à Addis-Abeba, indique le Professeur Pierre Mukoko Mbonjo, qui dirige l’Unité de mise en œuvre de la réforme institutionnelle. C’est une manière d’avoir une source de financement pérenne, prévisible et soutenable. »
Objectif : 400 millions de dollars d'ici 2020
Cette taxe n’est une idée nouvelle. La Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale se financent déjà sur ce modèle.
Pour l’heure, 23 pays l’ont adoptée au sein de l’UA. « L’objectif est d’arriver à 400 millions de dollars par an d’ici 2020, explique le professeur Pierre Mukoko Mbonjo. La première année, c’est 65 millions de dollars. Au moment où je vous parle, nous avons dépassé 45 millions de dollars. C’est un fait sans précédent… sans avoir toutes les contributions. C’est un fait sans précédent, que ce soit dans l’histoire de l’Organisation de l’Unité Africaine ou de l’Union africaine », s’enthousiasme ce responsable.
Seulement il faut encore du temps pour convaincre certains pays d’adhérer à système. « Tout changement nécessite beaucoup d’arbitrage et nous touchons là à des domaines qui en général sont régaliens, observe Tiéman Coulibaly, le ministre Malien des Affaires étrangères. Je pense qu’il y a certains Etats qui ont besoin de s’organiser en interne, qui ont besoin de changer quelques paramètres dans leurs finances publiques, pour pouvoir donner satisfaction à cette mesure de l’Union africaine. » (RFI)

PiccMi.Com

Lundi 2 Juillet 2018 - 13:43



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 12:05 Aqmi dément la mort du chef Djihadiste Amadou Koufa


Réagissez à cet Article

1.Posté par Maitre TOSSA le 02/07/2018 20:14

Maître TOSSA, le spécialiste de retour de votre Ex

Si votre ex vous a quitté, il y a forcément une raison, et parfois elle n’est pas évidente à comprendre.

Le maître TOSSA possède un pouvoir d’analyse et saura trouver la raison de cet abandon. il vous

permettra de le comprendre et vous aidera à le surmonter et à trouver la solution la plus adéquate

pour vous faire récupérer votre ex.

Parfois, ce départ est dû à la faute d’un sort néfaste lancé par une personne malveillante, dans ce cas,

Maître TOSSA procédera à un désenvoûtement qui cassera le sort instantanément pour un retour

d’amour instantané.
Dans les autres cas, il choisira le sort le plus adapté à votre situation pour faire renaître l’amour chez

l’être aimé afin de réaliser un retour affectif efficace

Améliorer les relations amoureuses, sauver les couples.
C’est la mission que le grand maître marabout TOSSA s’est donnée depuis plus de 30 ans. Il pratique

avec succès l’envoûtement ou le désenvoûtement, la magie blanche, rouge et noire principalement

pour aider celui ou celle qui demande à faire revenir un homme ou une femme après une rupture

amoureuse.

En plus de vous aider à faire revenir l’être aimé, il peut incanter un sort pour protéger votre couple,

ou ranimer la flamme trop vacillante, il peut augmenter le désir sexuel ou en améliorer les

performances car il est experte en sort d’amour et en travaux occultes vaudou. Pendant toute la

durée de son travail, il fournit un suivi très complet et n’abandonne pas la personne tant qu’il n’a pas

réussi à faire revenir son ex ou à lui donner la satisfaction. Il reste accessible pour vous soutenir et

vous accompagner jusqu’au retour d’amour.

Si vous souhaitez faire revenir votre ex, protéger votre relation amoureuse ou tout simplement

trouver l’amour, contactez immédiatement le médium TOSSA et laissez-vous guider par le

spécialiste dans tous les domaines amoureux

CONTACT:
Téléphone WhatsApp : 0022 997 638 657
E-mail: contact@marabout-vaudou-retour-affectif.com
SiteWeb: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com/
Téléphone: 0022 997 638 657

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.