contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L'animateur Nikos Aliagas reçoit la médaille Senghor



L'ancien président sénégalais Abdou Diouf a remis à Nikos Aliagas la médaille Senghor, révèle l'animateur sur Twitter. Il s'agit de la plus haute distinction de la Francophonie.



L'animateur Nikos Aliagas reçoit la médaille Senghor
Nikos Aliagas vient d’annoncer sur son compte Twitter avoir reçu la médaille Senghor, soit la plus haute distinction de la Francophonie, qui récompense les personnalités « qui se distinguent dans la défense de la diversité culturelle et le pluralisme au service du développement et de la solidarité ». Il a ainsi partagé ce mercredi une photo de lui en présence d’Abdou Diouf, ancien président du Sénégal et Secrétaire général de la Francophonie. « Honoré et ému de recevoir la médaille Senghor des mains d'un homme sage, d'une rare profondeur d'âme, Pdt Abdou Diouf (sic) », a-t-il commenté.

Parfait exemple du multiculturalisme de par sa double nationalité franco-grecque, Nikos Aliagas, qui a récemment sorti le livre Ce que j’aimerais te dire faisant l’éloge de ses racines mais aussi de sa terre d’accueil, a par maintes reprises su démontrer son engagement envers de nobles causes. Dernièrement, le présentateur de 45 ans avait affiché son soutien envers l’Hôpital de Garches mais aussi créé une collection de 20 cartes postales pré-timbrées, vendues en Grèce afin de servir à l’achat d’ambulances pour le centre national des Urgences grecques. Mais le président d’honneur de l’International Foundation for Greece participe également à d’autres projets humanitaires et de solidarité dans l’ombre, comme il l’a récemment souligné lors d’un entretien avec 20minutes. « Avant d’être animateur, je suis aussi un fils, un frère, un père, un ami et un citoyen engagé dans un certain nombre de causes qui parfois sont publiques, et d’autres pas. Autour de la santé, bien sûr, comme la lutte contre le cancer, la mucoviscidose, etc. On peut animer des émissions de télévision ou présenter les informations comme je l’ai fait pendant longtemps et rester “humain”, comme vous dites. Je connais de “belles personnes” à la télévision. Il ne faut pas confondre vie publique et engagement privé. C’est ce que j’essaye de dire aussi à ma fille, dans mon livre », a expliqué Nikos Aliagas.

Source : Cover Media


Mercredi 5 Novembre 2014 - 21:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.