contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L'élection du frère du chef de l'Etat à la tête de l'association des maires du Sénégal à la Une



Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA dissèquent l’élection hier d’Aliou Sall, frère cadet du président de la République et maire de Guédiawaye (banlieue dakaroise), à la présidence de l’association des maires du Sénégal (AMS), tout en faisant un clin d’œil au match Ghana-Sénégal d’aujourd’hui au 3ème jour de la Can 2015.



L'élection du frère du chef de l'Etat à la tête de l'association des maires du Sénégal à la Une
«Présidence de l'AMS : Aliou Sall plébiscité», note Libération, expliquant que M. Sall succède à Abdoulaye Baldé. Ce journal précise que quatre candidats étaient en lice, mais que les 512 maires votants ont plébiscité Aliou Sall qui a obtenu 463 voix.

«Association entre les mains Sall», titre Le Quotidien, à côté du Populaire qui indique : «Aliou Sall président des maires».

Dans Le Soleil, Aliou Sall promet de rassembler toutes les sensibilités politiques». Ce quotidien national souligne l'engagement de l'Etat à accompagner les collectivités locales qui réclament plus de moyens financiers.

«Moi aussi président», titre La Tribune. Sur cette élection d'Aliou Sall, le maire de Thiès, Talla Sylla, candidat malheureux, raille dans La Tribune: «Macky président centralisé, son frère président décentralisé».

Toutes choses qui font dire à Rewmi que «le Sénégal (est) sous l'emprise de la dynastie présidentielle».

En Sports, Le Populaire revient sur ce Ghana-Sénégal de cette après-midi et indique que «les Lions face à leur chat noir». Le journal explique qu'en trois confrontations en phase finale de la Can, le Sénégal n'a jamais battu le Ghana. «Le terrain décidera», calme le sélectionneur sénégalais, Alain Giresse.

«Gagner pour le moral», titre Sud Quotidien. Selon Le Soleil, «les Lions défient leur bête noire». «Sénégal-Ghana : Un gros défi», note Le Témoin.

Revenant sur le «bras de fer entre Karim Wade et la cour de répression de l'enrichissement illicite», EnQuête parle de «détente» et souligne que sur injonction du khalife général des mourides, Wade-fils a arrêté sa grève de la faim et que ses avocats retournent au tribunal.

«Le khalife alimente Karim», note L'As, alors que Walfadjri informe que «l'opposition promet une semaine feu» avec un rassemblement devant le ministère de la Justice et une marche de protestation vendredi.


Lundi 19 Janvier 2015 - 08:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.