contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com - L'Oiseau qui survole toute l'Actualité







L'habit ne fait pas le moine: elle l'apprend à ses dépens





Une jeune femme un peu trop intéressée reçoit une bonne leçon.

Josh Paler Lin réalise des caméras cachées et des expériences sociales dont ils postent les vidéos sur sa chaîne You Tube.

Dans la dernière en date, il aborde une belle jeune femme blonde attablée à une terrasse et l'invite à prendre un café. Il est vêtu d'un pantalon de pyjama, d'une chemise hawaïenne et d'un bonnet péruvien: une apparence qui ne plaide pas en sa faveur. La jeune femme refuse, évoquant l'existence d'un petit ami.

Peu après, un homme en costume fraîchement débarqué d'un coupé sport aborde lui aussi la jeune femme et l'invite, tout comme l'homme qui l'avait précédemment accostée, à prendre un verre avec lui. Cette fois, par contre, pas de problème, la jeune femme accepte rapidement et ne semble soudainement plus en couple.

Intervient alors un rebondissement puisque l'homme en costume précise à la jeune femme qu'il est là pour rendre les clés de sa voiture à son patron... qui n'est autre que le premier prétendant. Se rendant compte de son erreur, la blonde sexy se précipite vers lui en espérant rattraper le coup. "Mais tu n'avais pas un petit ami?", lui demande l'homme qui s'était fait remballer juste avant. "Ce n'est pas vraiment sérieux", lui dit-elle, avant de lui proposer "d'apprendre à se connaître". "Je suppose qu'on aurait pu... il y a 10-15 minutes mais je déteste les menteuses et les profiteuses! Dommage pour toi", lui lance-t-il avant de s'en aller dans son bolide.

La vidéo a déjà atteint près de 3 millions de vues sur le site de partage.

7sur7






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.





Les plus récentes



TWITTER