contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L’hommage des Sénégalais à Serigne Bara à la une des Quotidiens du 2 juillet 2010



L’écrasante majorité des quotidiens dakarois ont consacré leurs principaux titres à l’hommage des Sénégalais au khalife général des mourides, Serigne Bara Mbacké, décédé mercredi, tout en présentant son successeur à la tête de la confrérie, Cheikh Maty Lèye Mbacké.



L’hommage des Sénégalais à Serigne Bara à la une des Quotidiens du 2 juillet 2010
La Sentinelle indique que ‘’depuis l’annonce du décès du Khalife général des mourides Serigne Bara Mbacké mercredi, tard dans la huit, tous les membres de la République, les leaders de l’opposition ont tous convergé vers la ville sainte pour compatir à cette douleur’’.

‘’Toute la République en communion à Touba’’, titre le journal, soulignant que ‘’le Sénégal et la ville sainte de Touba sont en deuil’’.

Abondant dans le même sens, Rewmi Quotidien titre : ‘’Décès de Serigne Bara Mbacké : Touba envahie par des milliers de mourides’’.

‘’Le Sénégal rend hommage à un médiateur social’’, titre de son côté Le Messager, soulignant que ‘’le rappel à Dieu de Serigne Bara Mbacké Falilou a fini de plonger le Sénégal et sa diaspora dans une grande tristesse.

Le journal indique que pour le porte-parole du cardinal Théodore Adrien Sarr, Abbé Patrice Coly, la disparition de Serigne Bara Mbacké est ‘’une grosse perte pour le dialogue islamo-chrétien’’.

Le Messager ajoute qu’’’au début de son long magistère long de trente mois et quatre jours, il a grandement contribué à la préservation de l’héritage de son vénérable grand-père’’.

Evoquant l’hommage des musulmans, des chrétiens, des officiels et des politiques, notamment, L’Observateur écrit que le disparu était un ‘’ fédérateur’’. Le journal souligne que ‘’Mouhamadou Lamine Bara Mbacké a marqué son temps’’, ajoutant qu’’’il a eu la chance de servir tous les khalifes de Bamba qui sont ses pères, mais il a toujours exclu les liens de parenté de leurs rapports’’.

L’Observateur ajoute que ‘’celui qui vient de tirer sa révérence s’est fait une réputation de médiateur’’.

Sous le titre ‘’un grand homme disparaît’’, Express News écrit que El Hadji Bara Mbacké ‘’s’en est allé, mais ses paroles résonnent encore’’. ‘’La paix, l’unité, la concorde, le retour à Dieu, des mots que tous les musulmans doivent porter comme +armes+ pour vaincre la haine, la méchanceté, les guerres, bref, toutes ces choses négatives qui détruisent l’Homme, c’est-à-dire le croyant’’, écrit le journal.

Walf Grand Place souligne qu’avant sa disparition, le khalife général des mourides a tenu à formuler ses derniers conseils. ‘’Les 4 dernières recommandations de Aladji’’, titre le journal, citant ‘’le repentir’’, ‘’l’aumône’’, ‘’le pardon’’ et ‘’l’unité entre les musulmans’’.

Revenant sur le khalifat de Serigne Bara, le matin rappelle notamment que ‘’dès son intronisation en fin décembre 2007, le 6-ème khalife général des mourides, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, avait eu à entamer des médiations politiques’’.

Plusieurs autres journaux ont mis l’accent sur le successeur de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké.

‘’Cheikh Sidy El Moukhtar Mabcké succède à Serigne Bara Mbacké : un grand érudit à la tête de la confrérie mouride’’, titre Sud Quotidien. ‘’Agé d’environ 85 ans, Serigne Sidy Lèye est décrit par ses proches comme un +pur soufi détaché complètement des préoccupations terrestres. Il vit toujours de manière traditionnelle et n’a jamais cédé à la modernité’’, écrit le journal.

Présentant Serigne Cheikh Maty Lèye, Le Journal Thiey souligne que ‘’le nouveau khalife général des mourides est décrit par ses proches et talibés comme un grand érudit de l’Islam qui mène une vie de soufi, complètement détaché des préoccupations terrestres’’.

‘’Discret et presque inconnu des Sénégalais, l’homme qui vivait de manière humble menait jusqu’ici une vie d’ascète, presque reclus dans le village de Keur Nganda (département de Kébémer) qu’il a lui-même créé’’.

L’As indique que ‘’vingt-quatre heures après le rappel à Dieu de Hadji Bara’’, ‘’Cheikh Maty Lèye prend ses marques’’. Le nouveau khalife général des mourides ‘’reçoit des actes d’allégeance tous azimuts’’, note le journal, ajoutant que ‘’de nouvelles personnalités commencent aussi à sortir de l’ombre et feront sans doute partie des hommes clef de son khalifat’’.

Parlant d’un ‘’khalifat de ruptures’’ avec l’arrivée de Cheikh Maty Lèye à la tête de la confrérie, Le Populaire indique que ‘’Touba va se recentrer sur le spirituel’’ et que ‘’plusieurs changements sont attendus’’.

Et selon Le Quotidien, ‘’une rencontre des petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba s’est tenue avant-hier (NDRL : mercredi) aussitôt après le rappel à Dieu de Serigne Mouhamadou Lamine Bara’’.

Sous le titre ‘’les enjeux d’une succession à Touba’’, Le Quotidien précise que l’objectif de cette rencontre était de ‘’faire en sorte que les enfants des différents khalife généraux des mourides ne s’immiscent pas dans la gestion des affaires de la confrérie (…)’’.

Faisant bande à part, Kotch titre : ‘’Caisse de sécurité sociale : le festin des administrateurs’’. Selon le journal ‘’c’est une véritable bamboula qui se déroule dans cette société depuis que Iba Guèye a remplacé Amadou Yéri Diop’’.

‘’Sans trop perdre de temps, à l’issue d’une réunion tenue le 24 juin dernier, le nouveau DG, en complicité avec les membres du conseil d’administration, ont vite fait de revoir leurs émoluments à la hausse’’, précise le journal.

En sport, les quotidiens sportifs ont réservé leur titre phare aux quarts de finale de la Coupe du monde. ‘’ Black Stars : briller pour l’Afrique’’, titre Stades.

Sous le titre ‘’Yes, you can ! ’’, Walf Sports estime que ‘’le Ghana peut devenir la première équipe africaine à atteindre le dernier carré. ‘’+Faire la fierté+ et +donner du bonheur+ à tout un continent sont des motivations martelées toute la semaine par les joueurs’’, écrit le journal.

APS

Vendredi 2 Juillet 2010 - 19:27



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.