contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L’hôpital municipal de Yoff évacué, les gendarmes de la Foire sinistrés (télé)





L’hôpital municipal de Yoff évacué, les gendarmes de la Foire sinistrés (télé)
Le centre de santé municipal Philippe Maguilène Senghor de Yoff est évacué à cause des inondations, qui ont gagné également la brigade de gendarmerie de la Foire ou les nouvelles habitations sur le site u Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), suite aux effets des 161 millimètres de pluie tombés dimanche sur Dakar et sa banlieue, rapporte la RTS1 (télévision publique).

‘’Ce centre de santé de Yoff ne pourra pas fonctionner d’ici à quelques jours encore (…) ’’, a déclaré le préfet du département de Dakar, Ibrahima Sakho, sur la RTS1, après avoir constaté dimanche les dégâts, en compagnie notamment du premier adjoint au maire de Dakar, Cheikh Guèye.

‘’Pour le moment, les patients sont évacués’’, rapporte la chaîne. Le mur de clôture du petit hôpital a cédé à la furie des eaux pluviales qui ont envahi les salles de consultation ou d’hospitalisation, les laboratoires et la pharmacie. ‘’Seuls les sérums ont été sauvés’’, signale la télévision publique.

Pourtant cette structure avait accueilli, à la mi-août, les patients du centre de santé de la commune d’arrondissement voisine de Ouakam, qui a été transférés dans des circonstances similaires vers Yoff, en raison des effets des premières fortes pluies.

Il y a deux semaines, une moyenne de 92 mm était enregistrée en une nuit à Dakar, faisant six morts dans la chute d'un pan de mur sur un taudis à Yarakh. Dimanche dernier, au moins six personnes sont décédées par noyade ou effondrement de constructions, dont un garçon à Keur Mbaye Fall (Dakar), trois morts à Diaoulé (Fatick) et deux victimes à Touba.

Dimanche dans la matinée, le ministre de l'Intérieur, Mbaye Ndiaye, a lancé le dispositif d’organisation des secours (Plan ORSEC), tandis que le président de la République, Macky Sall, a ordonné dans la soirée la réquisition des moyens et personnel d’intervention anti-inondation.

Egalement dimanche, le préfet de Dakar et sa délégation ont visité le site du CICES, constatant notamment l’inondation de la brigade de gendarmerie de la Foire, dont le commandant et sa famille font partie également des sinistrés. Leur logement ainsi que les nouvelles constructions, qui ont pris possession des réserves morcelées de la Foire, sont submergés.

‘’Le commandant de brigade, qui doit lui-même participer dans l'organisation des secours est lui-même victimes des eaux (…)’’, selon la RTS1 qui rapportait aussi les états d’âme du préfet. M. Sakho s’est plaint de la manière dont ces nouvelles constructions mises en cause se sont menées.

Le régime de l’ancien président Abdoulaye Wade, battu le 25 mars dernier, avait procédé au morcellement des réserves foncières du CICES. Ces parcelles ont été cédées à des proches et alliés, transformant les installations de la Foire de Dakar en confettis séparés les uns des autres par des habitations tout aussi disparates, au grand dam des professionnels du site.

APS

Lundi 27 Août 2012 - 10:13



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.