contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L'oncle de Tombon Wally parle «Ils sont en train de sacrifier un gosse pour des raisons d’Etat





L'oncle de Tombon Wally parle «Ils sont en train de sacrifier un gosse pour des raisons d’Etat
PICCMI.COM - Après le procureur de la République, c’est au tour de l’oncle du suspect de lui apporter la réplique. Mouhamed El Habib Tall dit Omar s’est dit ‘’surpris’’ et ‘’peiné’’ de l’attitude du procureur. «Il parle d’infiltration, ça nous a écœuré. Ils sont en train de sacrifier un gosse pour des raisons d’Etat», s’indigne-t-il. A l’en croire, il n’y a guère eu d’infiltration. D’après lui, Tombong et ses camarades revenaient le jour des faits d’un baptême de fin de promotion. Avant cela, ils étaient positionnés depuis des mois à l’UCAD. Revenus donc au campus pour prendre leurs bagages, leur formateur qui était sur place leur a demandé de venir leur prêter main-forte. C’est ainsi qu’un véhicule et des éléments ont été mis à leur disposition. «Il était en service commandé», affirme l’oncle.

En outre, il soutient que les enquêteurs ont voulu coûte que coûte faire de son neveu le bouc émissaire. «Le hasard a fait que j’étais interné à l’hôpital Principal. Je sortais juste du bloc opératoire. Le chargé de l’enquête a voulu faire dire à l’agent Diandy (un blessé de la police, selon lui) que c’est Tombong le tireur. Il l’a pressé, mais il a fait preuve de courage. Il a refusé. C’est quand l’enquêteur est parti que j’ai dit à l’agent Diandy que celui dont ils venaient de parler est mon neveu. Ils (l’enquêteur et Diandy) ne le savait pas», explique-t-il, outré par le terme infiltration.

Enquete

PiccMi.Com

Samedi 18 Octobre 2014 - 08:36



Réagissez à cet Article

1.Posté par GGG le 18/10/2014 20:46

DES GUIDES CORRIGES DU BAC L S BFEM CFEE AUX CONCOURS NATIONAUX ENA DOUANE POLICE GENDARMERIE ENOA ENSOA ECOLES MILITAIRES EPT ESP VOLONTARIAT EFI FASTEF EX ECOLE NORMALE ENTSS ENDSS IFACE ENEA ENSEPT AU 782213135 708541203 POSSIBILITÉ DE LIVRAISON A DOMICILE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.